AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 tu m'attires vers toi dans un demi-sommeil et mon baiser t'arrache une amoureuse plainte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 113
faceclaim : roden, DÆLLING.
pseudo (prénom) : morgane.
multinick : nope.

age : vingt six teintes d'aurores rayonnantes.
civil status : only because of questioning, three-months pregnant, the happiness...
studies/job : propriétaire et gérante d'un hôtel à la sortie de la ville.

MessageSujet: tu m'attires vers toi dans un demi-sommeil et mon baiser t'arrache une amoureuse plainte   Sam 3 Mar - 14:22


moon bébé hadid
ma pensée ivre, avec ses retours obsédants.
crédit @tumblr + google

identification complète. tu te prénomme Moon, c'est ton prénom, il veut dire lune et tu l'assumes, c'est moins pire que des nanas qui s'appellent fleur ou été, et puis t'as pas choisit en fait donc t'as pas vraiment le choix, ton second prénom est Bébé, ici ça veut rien dire, mais parait que dans une autre langue c'est mignon un bébé. Hadid, un nom qui vient de loin, qui n'est pas de ce pays, c'est le nom de tes ancêtres et tu le respecte, tu es fière d'être une Hadid. lieu et date de naissance. tu es né le vingt deux septembre mille neuf cent quatre vingt douze à Pittsburgh en Pennsylvanie. âge.tu as 26 ans, depuis peu certes, tu es une adulte donc, mais aussi une grande enfant. boulot ou études. tu es propriétaire et gérante du Lavender Grove Inn, le petit hôtel en retrait de la ville, tu es fière de ton établissement et tu y mets toute ton âme dedans. situation familiale. aînée d'une petite famille modeste et discrète. statut. tout ça est très compliqué en ce moment, disons que tu étais avec quelqu'un, mais cette personne est partie pourtant vous êtes toujours deux... finances. $$$$. orientation sexuelle. c'est encore dur pour toi de le dire, mais tu es homosexuelle depuis tes dix sept ans, tes parents l'ont pas accepté, tes amis non plus, alors tu le cache, tu fais croire que tu es normale, mais tu l'es ma petite moon, sauf que tu ne le voit pas encore. plus grande qualité. tu es là pour les tiens, quoiqu'il arrive, quoiqu'il advienne, ta plus grande qualité est la loyauté envers ceux qui te sont chers. plus grand défaut. tes changements d'humeurs, ton hyper-activité, t'es une chieuse parfois, tu le sais.

zodiac bundy cullen manson

prénom (ou pseudo) morgane + tu viens d'où de france + où as-tu trouvé le forum? bazzart est mon ami + tu es (x) un inventé

bouquet vivant d'étincelles
Caractère : tu es est pleine de vitalité, pétillante, tout feu tout flamme, enthousiaste, une passionnée au regard de la caractérologie. Très explosive, ton hyperémotivité te fait passer pour un kaléidoscope émotionnel étonnant : alternance du rire et des larmes, de l'emballement le plus déraisonnable et de la colère la plus injustifiée en quelques secondes. généreuse, tu possèdes un caractère entier et tu as horreur des demi-mesures : pour toi, tout est blanc ou noir, le gris ne fait pas partie de ton arc-en-ciel, ni la diplomatie de tes qualités essentielles. tu as une grande soif de pouvoir, au point d'en abuser parfois, autoritarisme et dirigisme étant étroitement liés. ton dynamisme et ton besoin d'action font que tu ne sais pas rester inoccupée ou oisive. tu possèdes un trop-plein d'énergie qui, s'il n'était pas canalisé, se transformerait vite en agressivité et en brutalité. ainsi, enfant, tu te montrais intrépide, rebelle et désobéissante. tu es jalouse et possessive, et les disputes avec frères et sœurs sont fréquentes, quotidiennes, même. tu a de nombreuses épines mais tu es facile à cerner : faite d'une seule pièce, naïve, franche, directe, tu as besoin de te mesurer aux autres, stimulée par la compétition. en privé, tu es vraiment attachante. sentimentale, douce et émotive, tu t''éprends facilement des autres et tu as beaucoup de mal à te séparer de tes proches lors d'un départ, peu importe la durée de celui-ci. ennemie des mensonges, de la flatterie et de l'injustice, tu aimes conquérir, lutter, affronter et te dépasser. tu n'éprouves du plaisir qu'à diriger et à prendre en charge. impatiente à l'extrême, tu veux que tout aille vite, ce qui te rend irritable lorsque tu as l'impression de piétiner. tu aimes avoir une emprise sur les autres, et peux rapidement te révéler tyrannique. mais au fond de toi, tu es une sentimentale, bien que les apparences tendent à prouver le contraire. tes relations affectives sont complexes, faites d'un mélange de pouvoir, de possessivité, de jalousie et de tous les excès. il te faut une partenaire forte, autoritaire, qui devra gagner de haute lutte sa position de maîtresse incontestée. alors, toi, respectueuse et domptée, saura devenir aussi douce qu'un rayon de miel...

tic, toc, manies : tu aimes grignoter en permanence, peu importe l'heure, chips, sucreries pâtisseries, tu adores le grignotage et tu ne penses pas aux kilos ♢ tu n'aimes pas t'ennuyer, tu aimes quand ça bouge et tu fais pas mal de sport pour occuper tes temps libres ♢ tu te mordilles souvent la lèvre inférieure quand tu ressent un besoin ou une envie ♢ tes cheveux sont ta fierté, tu en prends soin, tu adores les mettre en valeur avec de belles coiffures ♢ tu aimes t'amuser comme tout le monde, mais tu ne le montre pas vraiment, préférant son image de jeune femme sérieuse et travailleuse ♢ tu adores le cinéma, la musique et la littérature, tu aimes tout les arts ou presque, il n'y a que la peinture que tu comprends pas vraiment, tout dépend des types de peintures bien sur ♢ tu es assez fofolle par moment, il t'arrive d'avoir des coups de folies et de faire n'importe quoi, pour te défouler ou pour amuser tes proches ♢ tu es assez imprévisible et tu le sais, tu ne maîtrises pas forcément tes humeurs mais tu sais te contrôler ou faire semblant, parfois tu caches ce que tu ressens, par respect ou pudeur ♢ tu as peur des clowns depuis que tu as vu le film "Ça", les films d'horreur c'est pas ton truc en fait, mais ce film t'as vraiment marqué ♢ tu n'es pas pudique pour un sous, tu n'as pas peur d'utiliser des douches ou wc publics, montrer ton corps ne te dérange pas, tu as même rêvé d'être mannequin pendant un temps ♢ tu aimes donner aux autres, tu aimes maitriser les autres surtout, tu es toujours celle qu'on écoute, qu'on respecte, car tu es ainsi, tu es là pour ton entourage, toujours prête à rendre service ♢ tu travailles beaucoup, tu aimes quand tout est parfait mais ça ne fait pas de toi une maniaque, tu as juste le sens du détail ♢ le chocolat au lait est ton péché mignon ♢ tu n'aimes pas trop l'alcool, un ou deux verres ça passe mais pas plus ♢ tu déteste les mensonges et les injustices ♢ tu a horreur qu'on te flatte pour obtenir de toi quelque chose ♢ tu regrettes beaucoup que tes parents t'aient jetés dehors quand ils ont apprit ton homosexualité mais tu les pardonnera pas pour autant ♢ tu es protectrice envers ton entourage ♢ tu as tendance à trop souvent jouer la maman avec les gens, non pas par manque de respect mais parce que tu aimes veiller sur tout et tout le monde ♢

started from the bottom, now we're here
✘ INCONSCIENCE D'ENFANCE;
« Moon, tu vas écouté oui? quand je dis non c'est non, ça veut pas dire oui ni peut-être, maintenant tu fais ce qu'on te dit point barre! » née à Pittsburgh, premier enfant du jeune couple Hadid, à ta naissance, tu étais, ma petite moon, le centre du monde de tes parents, l'enfant apparu que la famille a applaudit à grand cris, ton doux regard brillait et faisait briller tout les yeux, et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être, se déridaient soudain à voir l'enfant paraître, innocente et joyeuse. pour eux tu étais l'aube et eux la plaine, ils t'ont tout donné et tu leur donnait tout à ton tour, famille sacrée, famille heureuse, tout était si beau, si parfait. toi qui ne savais pas combien l'enfance est belle, Enfant ! tu n'enviais point l'âge de douleurs des adultes qui t'entouraient ma petite moon, où le cœur tour à tour est esclave et rebelle, où le rire est souvent plus triste que leurs pleurs. ton âge insouciant était si doux qu'on l'oublie ! il est passé, comme un souffle au vaste champ des airs, comme une voix joyeuse en fuyant affaiblie, comme un alcyon sur les mers. tu n'étais pas pressé de voir défilé les années, oh non, tu n'avais pas hâte de voir mûrir tes pensées, tu étais une petite rebelle, une jeune âme au caractère trempé, fleur à ton enfance donnée, tu respires encore son pouvoir. malgré toutes tes bêtises et tes révoltes, tu as ri pourtant, du sort tu as ignoré la puissance, tu as ri pour ne pas attrister ton front gracieux, ton œil d'azur, miroir de paix et d'innocence, qui révélait ton âme et réfléchissait les cieux. douce enfant tu laissais errer ta vue étonnée et ravie, tes beaux yeux étaient pleins de douceurs infinies, ta douce bonne foi, ta voix qui veut tout dire, offrant de toutes part ta jeune âme à la vie.
tu peux dire avec beaucoup de nostalgie que ton enfance fut belle et douce, passant comme le voile d'une mariée sur son visage étoile, tu en as bien profité, tu as bien rêvé, tu t'es construite, tu as appris, tu as vu, tu n'as rien oublié, tu as juste perdu cette innocence qui te manques tant, à sa place demeure maintenant ces maux sans espoir que l’orgueil désavoue, ces plaisirs qui font pitié...comme tous, les regrets, la fausse amitié à la vie.

✘ L'AGE ARDENT;
grandissant, tu as appris à vivre, à aimer, à donner, les années passant, tu es passé de fille unique à ainée, tu as eu un frère, puis une sœur, étrangement tu étais la seule rousse, comme si la vie te tirait la langue en te narguant de t'avoir fait différente, tu lui en voulait un peu au début, mais tu as avalé cette rancœur, la transformant en fierté avec les ans, adieu l'enfance, bonjour l'adolescence, les cris, les pleurs, les peines, les joies, sans oublier l'apprentissage et la défiance perpétuelle envers l'autorité.
le vent automnal courbant les fleurs d'hiver, tu étais l'enfant blanche aux yeux clairs, en satin blanc, nu-tête, et d'un roux idéal, tu étais toi, tu te tenais debout comme un spectre de reine. le temps est passé, tu n'était plus enfant, jeune femme tu étais devenue, le temps avait embelli ton existence, il avait sourit à l'espérance, tu jouissait de ce temps rapide qui ne laisse derrière lui que des remords. toi ma douce moon, tu étais l'adolescente rebelle, insoumise, celle qui voulait tout tout de suite voir maintenant, tu aimais être en haut de l'affiche, tu aimais qu'on parle de toi, qu'on ne voit que toi, tu étais la fille qui se faisait remarqué, parfois pour de bonnes choses, mais plus souvent pour de mauvaises, tu en as fait des bêtises, tu en a dit des mensonges, que tu étais sotte, mais tu ne regrette rien, tu profitais de l'adolescence, car la coupe de l'existence ne pétille que sur ses bords !
tu fuyais tes parents et leur froide moralité, tu fuyais leurs voix tristes et sévères, tu fixais tes yeux sur le mensonges pour ne pas voir ta réalité, cette réalité qu'était tes chers parents qui ne faisaient que s'inquiéter pour leur enfant, pour toi petite moon, pendant que tu vaquais à tes occupations puériles et impulsives, eux se rongeaient le sang jusqu'à l'âme, et quand l'heure des reproches sonnait, tu ne trouvais rien de mieux que de répondre avec une voix sombre et lourde, tu les détestait parce qu'ils t'aimaient trop, tu les oubliait parce qu'ils étaient présents, ils ne voulaient que ton bien, mais toi tu ne te voulait que du mal, tu avais avalé une fameuse gorgée de poison de la bêtise. - trois fois béni soit le conseil qui t’est arrivé ! - tes entrailles te brûlaient. la violence du venin tordait tes membres, te rendait difforme, te terrassait. tu mourais de soif, tu étouffais, tu ne pouvais plus crier. c'était l'enfer de l'âge bête, l’éternelle peine ! tu as vu comme le feu se relève ! tu as bruler tes ailes comme il le fallait. tu ne regrettes qu'une chose aujourd'hui, avoir oublié de dire merci à tes parents, car ils t'ont sauvé maintes fois.

✘ Ô CHÈRE DILECTION;
elle en qui je salue une nouvelle aurore, elle qui m'a aimé dés le premier jour, là bas, à Pittsburgh, au lycée, dans ces lieux où tout avait une splendeur divine, ondes, lumières, accords, à notre rencontre, nos yeux se sont enivrés de formes féminines plus belles que des corps. elle était ruisselante de feux comme une aube vermeille, rose et neige à la fois, elle était si belle, là devant toi, tu aurais dit à la voir que, de sa main profonde, Dieu, sur son trône assis a pétri une Eve aux noirs sourcils, car elle était fière et seule, ange mystérieuse, sans tâche et sans affront, elle aurait pu porter une couronne d'étoiles à son front. « Salut, moi c'est Moon, tu es nouvelle non? » « Lucrezia...enchantée!... » d'un ton timide et pur, cette tête ingénue et ce corps te déesse te rencontrait, face à elle, tu t'inclinais mollement comme un divin cygne, et tandis que les spectacles féeriques continuaient toujours, le temps à fait son travail, transformant ces pauvres mots en belles amours. tu as su, elle en était la cause, que tu aimais les femmes, surtout celle la, tu n'avais que 17 et pourtant, tu savais déjà que ta vie lui serrait consacré, tu l'as aimé au premier jour, avec elle tu as souris de ta bouche amoureuse où la clarté se joue, elle t'a sourit en retour, et dans vos brulants délires, vos cœurs se sont embrasés dans vos premiers baisers. tu as dévoilé ton homosexualité, ton gout pour la femme, d'abord ta famille l'a mal acceptée, puis tes amis, tu aurais du avoir ton enfer pour la colère, ton enfer pour l’orgueil, et l'enfer d'être différente, un concert d'enfer qu'elle seule a pu apaiser, d'abord seule, elle t'a protégé, elle t'a aimé d'une folie démesurée, t'invitant chez ses parents pour y vivre, y survivre et surtout vous construire, ô douce lucrezia, que tu as été merveilleuse.
ensemble, votre amour à grandit, mûrit, vieillit, les années passant, défilant, vous rendant plus fortes, vous avez étudier ensemble, vécu ensemble, vous avez consommé votre amour encore et encore, elle a su te dompter ta belle lucrezia, elle a su faire de toi une belle femme, une belle moitié, la sienne comme tu étais la sienne, et le temps faisant son œuvre, vous vous êtes fiancé, c'est toi adorable moon qui a fait la demande et pour ton plus grand bonheur, elle t'as dit oui avec son sourire d'ange.
il y a 5 ans vous êtes venu à Laurels pour vous y installer, tu as acheté un hôtel en dehors de la ville profitant que les anciens propriétaires vendaient, et c'est ensemble que vous vous y êtes installé dans l'espoir d'y faire votre vie, votre avenir ensemble. tu as rencontré de nouvelles personnes, des amis chers à ton coeur maintenant, tu as travaillé dur avec ta moitié, préparant votre mariage en prenant votre temps car pour vous le plus important était votre hôtel, le tien surtout, tu étais occupé dedans, elle était occupé à te maîtriser pour ne pas que tu t'y noies, l'histoire de votre couple suivant son court logique, le mot bébé entra dans votre vie, rapidement la décision était prise, vous alliez être mamans, la chance vous souriait comme un enfant sourit le jour de noël, les états-unis ont des cliniques privées pour la FIV dans toutes les grandes villes, votre dossier fait, complet et rendu, il ne restait plus qu'à patienter et attendre que votre nom sorte de la liste du destin.

✘ SOUFFRANCE TENACE ET FOUDROYANTE;
« Mon amour, ça à marché, ça à fonctionné je te dis... » fin novembre, vous êtes parties à Nashville pour que tu subisse la FIV, de retour chez vous, tu as bien vu qu'elle était différente, elle était silencieuse, moins enjouée que d'habitude, tout devenait trop concret pour elle, pourtant tout ça n'était que le fruit de vos projets, de vos rêves, c'est ensemble que vous aviez décidé tout cela, alors tu as tenté de la rassurer, tu as été à l'écoute pour elle, mais tu n'entendais que son silence, pesant et bavard à la fois. toi tu étais heureuse, la vie grandissait en toi chaque jour, elle l'était aussi ta belle lucrezia, tu le voyais bien, mais quelque chose n'allait pas pourtant, ainsi les disputes ont éclatés, les reproches, les remords, les pardons, jamais tu ne l'avais vu en colère contre toi, tu n'avais jamais été en colère contre elle, et pourtant, ça arrivait, elle à commencé à te délaisser, à t'éviter, tu as fait de même, pensant chacune que l'autre avait besoin d'air, mais vous vous êtes éloigné, elle à même quitté l'hôtel pour s'installer en ville, te disant qu'elle reviendrait quand elle aura fait le point, te jurant que votre amour n'était pas mort, il était juste mis à part, comme si le temps de votre amour s'arrêtait tandis que la vie continue son court, comme si vous aviez besoin d'être éloignées pour mieux vous aimer, pour toi ma tendre moon, tout ça est dur, maintenant que tu es enceinte, tu as besoin d'elle plus que d'habitude, tu as peur, tu déteste ce lit vide qui te rappelle que maintenant tu es seule, tu déteste ces amoureux que tu croises, tu es jalouse de leurs bonheurs, tu as un oreiller sur la bouche, personne ne t'entend crié ta douleur, infâme douleur qui te ronge, qui te consume, tu as horreur de cette souffrance, de sont guet sournois, de ce frisson qui reste derrière toi, dans ta chair, dans ton cœur. tu sens en toi cette chose affreuse, inexplicable, c'est comme une bête invisible aux minuscules dents qui vient comme la taupe et fouille et mord et creuse en toi, pauvre voix étouffé, qui te la rendra, qui te réanimera, elle seule à ce pouvoir.
alors, pour tes amis, pour ceux qui t'entourent à présent, tu souris, tu feins être heureuse, comprendre la situation, tu n'es pas si malheureuse, tu comprends tout, mais tu vas mal au fond de toi, tu travailles trop, tu dérives dans le monde, tu fais de nouvelles rencontres, tu essaies de sourire, tu sors et tu t'amuses parfois, restant celle que tu as toujours été, et même si parfois tu joue avec la tentation comme pour te rassurer d'être toujours séduisante, seule une femme possède ton cœur à tout jamais, et tu attends son retour avec impatience, tu n'attends que ça du monde.

Code:
<taken>holland roden</taken> ≻ <name>moon hadid</name>


Dernière édition par Moon Hadid le Lun 5 Mar - 15:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the future is female ★
in laurels since : 10/01/2018
textos reçus : 269
faceclaim : cindy kimberly, neon cathedral.
pseudo (prénom) : wild thoughts. (ethanie)
multinick : sassy rhéane.

age : nineteen. curious coincidence. if only she knew.
civil status : what's that ? wtf ? are you kidding ? i suppose, i hope.
studies/job : high school queen, her crown on the floor.

MessageSujet: Re: tu m'attires vers toi dans un demi-sommeil et mon baiser t'arrache une amoureuse plainte   Sam 3 Mar - 14:39

ta plume, bb holland.
bienvenue à la maison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 113
faceclaim : roden, DÆLLING.
pseudo (prénom) : morgane.
multinick : nope.

age : vingt six teintes d'aurores rayonnantes.
civil status : only because of questioning, three-months pregnant, the happiness...
studies/job : propriétaire et gérante d'un hôtel à la sortie de la ville.

MessageSujet: Re: tu m'attires vers toi dans un demi-sommeil et mon baiser t'arrache une amoureuse plainte   Sam 3 Mar - 14:55

merci beaucoup toi

_________________
Je n’ai songé qu’à toi, ma Belle, l’autre soir, quelque chose flottait de tendre dans l’air noir. Je marchais, et les souffles qui passaient semblaient rouler dans l’air, un souvenir obscur et tiède de ta chair.
Tes yeux me souriaient...et je marchais heureuse, sous le ciel constellé, nocturne et vaporeux, pendant que s’entr’ouvrait, blancheur vibrante et pure, mon âme - comme un lys ! - passée à ta ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the future is female ★
in laurels since : 10/01/2018
textos reçus : 269
faceclaim : cindy kimberly, neon cathedral.
pseudo (prénom) : wild thoughts. (ethanie)
multinick : sassy rhéane.

age : nineteen. curious coincidence. if only she knew.
civil status : what's that ? wtf ? are you kidding ? i suppose, i hope.
studies/job : high school queen, her crown on the floor.

MessageSujet: Re: tu m'attires vers toi dans un demi-sommeil et mon baiser t'arrache une amoureuse plainte   Sam 3 Mar - 15:05

je te valide avec plaisir.
moon est adorable, son histoire est touchante et bien écrite.
t'es la première membre zodiac, congrats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 113
faceclaim : roden, DÆLLING.
pseudo (prénom) : morgane.
multinick : nope.

age : vingt six teintes d'aurores rayonnantes.
civil status : only because of questioning, three-months pregnant, the happiness...
studies/job : propriétaire et gérante d'un hôtel à la sortie de la ville.

MessageSujet: Re: tu m'attires vers toi dans un demi-sommeil et mon baiser t'arrache une amoureuse plainte   Sam 3 Mar - 15:07

merci beaucoup pour les compliments
et pour la validation

_________________
Je n’ai songé qu’à toi, ma Belle, l’autre soir, quelque chose flottait de tendre dans l’air noir. Je marchais, et les souffles qui passaient semblaient rouler dans l’air, un souvenir obscur et tiède de ta chair.
Tes yeux me souriaient...et je marchais heureuse, sous le ciel constellé, nocturne et vaporeux, pendant que s’entr’ouvrait, blancheur vibrante et pure, mon âme - comme un lys ! - passée à ta ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/11/2017
textos reçus : 385
faceclaim : natalia dyers@thinkky
pseudo (prénom) : poppies, lou
multinick : brookelle, la belle arnaqueuse

age : le cap de la vingtaine approche
civil status : comme si les soucis actuellement présent ne suffisaient pas
studies/job : serveuse au diner du coin

MessageSujet: Re: tu m'attires vers toi dans un demi-sommeil et mon baiser t'arrache une amoureuse plainte   Dim 4 Mar - 2:08

ton pseudo, ton avatar, j'aime tout!
bienvenue chez nous

_________________

one, don't pick up the phone, you know he's only calling cause he's drunk and alone. two, don't let's him in, you have to kick him out again. three, don't be his friend, you know you're gonna wake up in his bed in the morning and if you're under him you ain't getting over him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: tu m'attires vers toi dans un demi-sommeil et mon baiser t'arrache une amoureuse plainte   

Revenir en haut Aller en bas
 
tu m'attires vers toi dans un demi-sommeil et mon baiser t'arrache une amoureuse plainte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: Time to say hello :: Good game-
Sauter vers: