AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ghost (love) story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 40
faceclaim : matthew @dandelion
pseudo (prénom) : baltic #léa
multinick : --

age : 48 -holy shit
civil status : married to a ghost
studies/job : seriously in love with dead people, undertaker and gravedigger like dad, and the dad of his dad, and the dad of the da-

MessageSujet: ghost (love) story   Sam 3 Mar - 15:05


mcmanus, lester
she had a lovely cry
crédit @bensolcs

identification complète. lester le deuxième, le benjamin, le dernier. il n'a jamais rien demandé à qui que ce soit. Il est né comme ça, on l'a élevé comme ça, on lui souriait comme ça : puis c'est tout. Lester ça n'allait pas être la figure emblématique de la ville, rien d'important, rien de fou, rien de bien beau. Il allait être monsieur tous le monde. Dès ses premiers pas, il était fiché comme tel. Puis c'était un McManus, la famille weirdo qui s'occupe des morts à longueur de journée. Il n'a jamais rien demandé. Et tout lui est tombé sur la tête.  lieu et date de naissance. l'année 1969, le 13 décembre et depuis des générations c'est laurels, ses pieds n'ont coulés que sur les pierres, la terre battue, l'herbe fraîche, le béton de cette ville. ses rides ressemblent aux édifices du village. déjà tout vu, tout entendu : il ne rêve plus que de la mer, du sable et d'une langue qui coulerait étrange dans ses oreilles. un truc tout autre que laurels, ouais. âge. ça commence à chatouiller les cinquante. putain, si un jour on lui aurait dit qu'il taperait les cinquante, il se serait simplement mis à rire. quarante-huit ans passé à laurels, passé à croire en des trucs, à dieux une fois, à l'amour deux fois, en ses gosses, en un avenir hors de laurels. faut pas croire, les vieux aussi ont des rêves. boulot ou études. jamais le pied dans une université, ses baskets grises sont restées plantées dans l'herbe fraîche du cimetière. ses mains manipulaient les corps sales des vieux cancéreux avec papa à côté pour superviser son travail. on lui a dit que c'était un bon à rien, on lui a promis qu'un métier l'attendait après le lycée. fossoyeur et croque-mort papa lui disait qu'il faisait bien, grand-père disait rien mais souriait. tradition qu'il imposa à son fils, dernier voeux de son père sur son lit de mort. situation familiale. encore marié à un fantôme depuis plus de dix ans, père de deux gosses dont un fils qui fait la gueule au bout de la table et une fille qui retient ses larmes à chaque fois qu'il pose un pas dans le grenier. tableau déchiré d'une famille au bord de la crise de nerf. y'a toujours le fusil de chasse sous le lit, si jamais. statut. lester, il est marié. idylle parfaite, femme parfaite, gosse parfait. d'accord, il passait beaucoup de temps à s'occuper de son boulot. passait ses nuits dans son bureau à crever sous la paperasse, ses journées dans le froid à pouponner ses poupées sans coeur et sa famille, il les croisait le temps d'un repas. mais il les aimait. surtout elle, sa femme. prunelle de ses yeux, sinon il se serait jamais marié avec. puis, chez les McManus, on divorce pas. alors il en prenait soin parfois. jusqu'à ce qu'elle parte. un matin -joli matin, ceci dit. toutes ses affaires étaient encore là. son odeur dans les draps. sa part de gâteau dans le frigo. ses talons dans l'entrée. mais pas un mot. pas une lettre. pas une excuse. comme évaporé. finances. $$$$$, Vague d'or entre les doigts, voilà qu'il se réveille d'un nouveau rêve. On crie pas sur tous les toits qu'ils sont riches les mcmanus, mais on se pose des questions. Ça paye leur boulot morbide. Ça fait de l'or qu'ils ne dépensent pas. Lester c'est pas le pro des comptes, alors il dépense le moins possible parce qu'il ne sait pas combien il garde dans ses comptes en banque. Il n'est pas radin pour autant. Mais faut dire que sa banquière fait les gros yeux en voyant le paquet qui s'accumule et s'accumule, et s'accumule. orientation sexuelle. ça n'a toujours été que les femmes, elles, elles mais surout elle. plus grande qualité. minutieux il s'accroche aux moindres petits détails, inutiles ou futiles, il les pointe toujours du bout du doigt. plus grand défaut. colérique quand ça ne va pas, quand on ne suit pas ses traces, quand on ne l'écoute pas. le bout de patience écroulé, lester devient tout autre.

zodiac bundy cullen manson

prénom (ou pseudo) baltic @léa + tu viens d'où france, nord, vache, fromage + où as-tu trouvé le forum? bazzart my life + tu es () un inventé - (x) un prélien de callum   - () un scénario.

We haunt ourselves
une famille présente,
(une larme versée le jour de sa disparition)
deux histoires d'amour qui l'ont plus ou moins anéantit,
(deux mois et toujours aucune réponse)
trois figures paternelles dont l'une s'évertue à lui causer perte,
(trois jours et la boîte vocale saturée,)
quatre souhaits immondes quant à la mort de ses parents,
(quatre ans et son couvert toujours installé)
cinq visites chez le directeur pour une querelle entre ses deux perles enfantines,
(cinq minutes d'écoulées avant qu'il n'appelle les flics,)
six fois le tour du quartier pour retrouver ce stupide hamster introuvable,
(six ans et ses affaires au grenier)
sept anniversaires oubliés,
(sept parfums épuisés depuis son départ)
huit fous rire au bout de ce canapé,
(huit femmes repoussées)
neuf spectacle gavant des enfants,
(neuf crises de nerfs)
dix années et plus à faire le petit déjeuner tout seul,
(dix soubresaut cachés dans la salle de bain)
onze fierté quant aux réussites de ses deux vies,
(onze ans date du premier baiser)
douze poèmes pour la fête des pères
(douze chansons d'amour)
treize animaux de compagnie perdue dans la nature,
(treize valises prenant poussière en haut)
quatorze ans de silence radio.
(quatorze ans de silence radio)

Si tu avais l'occasion d'anéantir ton pire ennemi, le ferais-tu? il n'hésiterait pas une seconde. le doigt sur le détonateur, les yeux dans le viseur, le cœur qui bat à mille à l'heure. les secondes qui bougent, les heures qui diminuent. il y penserait matin et soir. il en doute. puis son cœur sera plus ou moins lourd. ça vaux le coup, qu'il pensera. lester contre le monde, il y pense. souvent. trop souvent. comme le flingue sous son oreiller. il y pense. trop souvent. On a tous des secrets, jusqu'où irais-tu pour protéger les tiens? si ces secrets mettent en danger la vie de sa famille, de ses deux gosses, de ses deux gamins. alors alors alors c'est finit. il irait jusqu'à tuer quelqu'un. crier sur tous les toits ses secrets les plus inavouables. qu'un jour à la pause de quinze heure treize, il a volé un cookie à une sale peste blonde dans la rue. il pillerait maison et campagne. arme aux bouts de doigts. on touche pas à ses secrets. ni à sa famille. As-tu déjà été persécuté par quelqu'un? deux fois. une fois par son grand-frère. mais ça c'est plus que normal. plus que normal. la deuxième fois par un gamin de l'école primaire. neuf ans gueule de con qui vient lui gueuler que sa mère est une pute. il a rien dit lester, il est juste rentré chez lui. lendemain matin, huit heures sur la ligne blanche du parking. neuf ans gueule de con vient lui dire que sa mère est une pute. il a rien dit lester, il a passé sa journée comme si rien n'était. matin. huit heures. ligne blanche. parking. neuf ans. gueule de con. ta mère est une pute. il s'est retourné avec un sourire. animal sauvage, il lui a sauté dessus. trois dents de pétés. clavicule cassée. bras droit déboîté. on les a séparé. sinon, il aurait continué lester. jusqu'à ce que les mots ne sortent plus de sa gueule de con.

we are exceptional, and believe me when I say
stupid stuff like this

"pretty day", he thought.
les pieds collés sur le parquet et le regard dans le vide. vue sur le cimetière où le soleil rayonnait sur les pierres gravées de ses mains. il attendait que la colère passe. que le vent souffle à nouveau, que la vague de chaleur qui commençait à animer son cœur se calme. ou disparaisse complètement. qu'elle se calme. que les mots s'apaisent, que les gestes tombent à terre. pause. faire pause. une pause et revenir en arrière, des semaines, des mois, des années en arrière. il se retourne pour regarder ses yeux bleus étincelants. ses joues rosies par ses larmes. sa bouche déformée par les sorts qu'elle lui jetait. ses mains qui le poussait, encore plus fort, encore plus loin d'elle jusqu'à le coller contre la fenêtre. ses pas gravant le sol de son passage. ses cheveux plaqués contre son crâne. ses pauvres vêtements gribouillés de mille et une façon par ses gestes crus. c'était de sa faute, tout était de sa faute si elle l'écoutait. il n'était que le seul responsable. le seul à blâmer. qu'on le pointe du doigt en sortant, qu'on le course avec pelles, torches et hargne. qu'on lui inflige les plus grosses colères que le monde subit.
"lester, lester ?! are you even listening ??"
il a raccroché depuis le début de sa stupide révélation. non il l'écoutait pas. il n'entendra jamais la misère qu'elle lui a foutue ce jour là. il se souviendra de son visage, de ses larmes, de son désarrois. jamais de ses paroles. parce que c'est futile. une parole futile. des mots stupides. des lettres même pas gravées ou écrites sur du papier. ça s'envole. ça s'évapore. sauf ceux-là.
"you're fucking pregnant."
ils ont vingt-six et vingt-cinq ans. il a un boulot stable. une maison (celle familiale mais certes). un vieux clébard aveugle. un revenu correct. mais pas une alliance au doigt. elle et lui ça devait être l'histoire d'une fois ou deux. ils avaient la fougue d'adolescent. l'envie gamin de s'embrasser sous les draps. l'idée idiote de se planquer entre deux tombes pour assouvir leurs envies indécis. je t'aime. je t'aime pas. on s'aime ? tu m'aimes ? je pense. je sais pas. un jeux de gosse qui devais pas aller plus loin. mais elle est là. assise sur le bout de son lit à se demander pourquoi. comment. lui. elle. maintenant eux. un nouveau nous. ils n'ont pas le choix. plus le choix. c'est ça ou ailleurs. un couvent. une autre ville. une autre planète si ses parents pouvaient. alors ce jour-là, il s'est accroupis en face d'elle. pour prendre ses mains. pour l'embrasser sur le genoux. sur la main. sur les joues. sur ses lèvres. lui il l'a toujours aimé. c'était elle depuis le début. il mentirait s'il était dévasté par cette nouvelle autant qu'elle. il chialerait de la perdre. à nouveau. encore. pour toujours.
"sounds stupid. but will you- well you know.
live with me and take all my money for credits?"

vivre ensemble. comme une famille. la construire. la nourrir. en être fière. s'en vanter. à deux. à trois bientôt. à quatre ? et pourquoi pas cinq. elle sourit. il y est arrivé. ils vont le garder ce truc. cette chose. son nouveau lui. son demi-lui. ils feront ça. tous ça. à deux. et pour toujours ?


she never existed
encore et toujours le même chemin
il avance tremblant, fleur à la main.
peut-être aujourd'hui
peut-être demain sous la pluie
ou le soleil, ou la neige, ou jamais.
il avance tremblant, jusqu'au sommet
de cette bute où il y a caché quelques affaires.
arrêt sur image, regard paysage, bol d'air.
un arbre et des fleurs fanées,
les mêmes que l'année passée.

et l'année d'avant.
et l'année d'avant.
et l'année d'avant.

elle n'est toujours pas revenue
et il se doute qu'aujourd'hui elle devient inconnue
à ses yeux, à ceux de ses enfants
la gorge, la vie, le poids cœur ça en devient étouffant.
son monde qui tourne autour d'un départ
prémédité, ou d'un hasard ?
d'un amour oublié sur le bord de la route.
ou peut-être d'un soir de doute ?
elle reviendra pas.
elle reviendra pas.

et l'année d'après.
et l'année d'après.
et l'année d'après.

on lui dit fait ta vie, passe à autre chose,
à quelqu'un d'autre, sort de ta psychose.
faut te faire une raison t'étais trop bien pour elle
pas assez bien pour elle.
des yeux tristes, une mine fermée
il voudrait ouvrir la porte de la vérité.
mais elle s'est barré avec cette putain de clé
ne lui laissant que sa bouche pour gueuler
qu'il en a marre de faire du surplace,
qu'il en a marre, qu'il en est lasse.

encore l'année d'avant
encore l'année passée
encore cette année
et ça pour l'éternité.

Code:
<taken>matthew mcconaughey</taken> ≻ <name>lester mcmanus</name>


Dernière édition par Lester McManus le Lun 12 Mar - 22:26, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 49
faceclaim : queen phoebe ; les roses noires
pseudo (prénom) : charlène
age : twenty-six yrs old
civil status : table for one but drinks for two.
studies/job : kindergarten teacher, she loves her little monsters more than anything.

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Sam 3 Mar - 15:11

matthew c'est l'homme de ma vie je vais pleurer épouse-moi
puis de ce que j'ai pu en lire, le perso a déjà mon petit coeur

bienvenue ici chaton I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the future is female ★
in laurels since : 10/01/2018
textos reçus : 269
faceclaim : cindy kimberly, neon cathedral.
pseudo (prénom) : wild thoughts. (ethanie)
multinick : sassy rhéane.

age : nineteen. curious coincidence. if only she knew.
civil status : what's that ? wtf ? are you kidding ? i suppose, i hope.
studies/job : high school queen, her crown on the floor.

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Sam 3 Mar - 15:14

que des bons choix.
bienvenue à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the future is female ★
in laurels since : 02/03/2018
textos reçus : 57
faceclaim : Teresa Seco + Gainsboro.
pseudo (prénom) : plum
age : eighteen
civil status : freedom
studies/job : highschool

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Sam 3 Mar - 15:27

Bienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 40
faceclaim : matthew @dandelion
pseudo (prénom) : baltic #léa
multinick : --

age : 48 -holy shit
civil status : married to a ghost
studies/job : seriously in love with dead people, undertaker and gravedigger like dad, and the dad of his dad, and the dad of the da-

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Sam 3 Mar - 15:34

@tami wesley et phoebe alors ??? on s'épouse si tu veux mais
faut voir avec mes gosses en premier
on se trouvera un lien, on peux que se faire quelques choses de buty

noora - merci amour

alma - teresaaaaaaa
merci d'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 02/03/2018
textos reçus : 29
faceclaim : Hadid + dandelion
age : Eighteen.
civil status : One night. No feeling. Fck off.
studies/job : High school tigress.

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Sam 3 Mar - 15:37

fkjsdbfjsd Mcconaughey GOSH je l'aime excellent choix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/11/2017
textos reçus : 385
faceclaim : natalia dyers@thinkky
pseudo (prénom) : poppies, lou
multinick : brookelle, la belle arnaqueuse

age : le cap de la vingtaine approche
civil status : comme si les soucis actuellement présent ne suffisaient pas
studies/job : serveuse au diner du coin

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Dim 4 Mar - 2:13

matthew, ce dieu
bienvenue par ici

_________________

one, don't pick up the phone, you know he's only calling cause he's drunk and alone. two, don't let's him in, you have to kick him out again. three, don't be his friend, you know you're gonna wake up in his bed in the morning and if you're under him you ain't getting over him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 323
faceclaim : ...
pseudo (prénom) : ...
multinick : ...

age : ...
civil status : ...
studies/job : ...

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Dim 4 Mar - 14:17

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 12/01/2018
textos reçus : 177
faceclaim : barrueco ©balaclava (signature by ©astra)
pseudo (prénom) : oxymore (aaron)
multinick : none

age : twenty-five years old
civil status : single
studies/job : waiter at laurels road diner

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Dim 4 Mar - 14:54

croque-mort, j'adore je viendrai te réclamer un lien, en attendant courage pour le reste de ta fiche !

_________________

b l a c k b e a u t y

you have no room for light,
love is lost on you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 40
faceclaim : matthew @dandelion
pseudo (prénom) : baltic #léa
multinick : --

age : 48 -holy shit
civil status : married to a ghost
studies/job : seriously in love with dead people, undertaker and gravedigger like dad, and the dad of his dad, and the dad of the da-

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Dim 4 Mar - 21:03

merci,
merci,
merci,
merci
vous êtes
des fcking
amour
Crying or Very sad Crying or Very sad

des bisous partout
et matthew vous nems
fort

@Ashton Grant - go pour le lien, je t'attend
la pelle à la main
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 02/03/2018
textos reçus : 65
faceclaim : maddie ziegler (moonic).
pseudo (prénom) : lol(a).
age : seventeen years old.
civil status : célibataire, en crush sur un homme qu'elle voit très régulièrement et pour lequel elle ne devrait rien éprouver.
studies/job : lycéenne, baby-sitter pour se faire un peu d'argent.

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Lun 5 Mar - 21:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the future is female ★
in laurels since : 10/01/2018
textos reçus : 269
faceclaim : cindy kimberly, neon cathedral.
pseudo (prénom) : wild thoughts. (ethanie)
multinick : sassy rhéane.

age : nineteen. curious coincidence. if only she knew.
civil status : what's that ? wtf ? are you kidding ? i suppose, i hope.
studies/job : high school queen, her crown on the floor.

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Mer 7 Mar - 13:47

tes mots sont tellement beau,
ça envoie du lourd,
c'est tout bon pour moi, mais il manque l'avis de @callum mcmanus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 40
faceclaim : matthew @dandelion
pseudo (prénom) : baltic #léa
multinick : --

age : 48 -holy shit
civil status : married to a ghost
studies/job : seriously in love with dead people, undertaker and gravedigger like dad, and the dad of his dad, and the dad of the da-

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Mer 7 Mar - 16:58

@Noora Van Voorst merci, merci ça me touche so much

@Lola McManus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/11/2017
textos reçus : 385
faceclaim : natalia dyers@thinkky
pseudo (prénom) : poppies, lou
multinick : brookelle, la belle arnaqueuse

age : le cap de la vingtaine approche
civil status : comme si les soucis actuellement présent ne suffisaient pas
studies/job : serveuse au diner du coin

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Sam 10 Mar - 15:51

toujours pas de nouvelle de callum quant à l'approbation de la fiche?

_________________

one, don't pick up the phone, you know he's only calling cause he's drunk and alone. two, don't let's him in, you have to kick him out again. three, don't be his friend, you know you're gonna wake up in his bed in the morning and if you're under him you ain't getting over him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 40
faceclaim : matthew @dandelion
pseudo (prénom) : baltic #léa
multinick : --

age : 48 -holy shit
civil status : married to a ghost
studies/job : seriously in love with dead people, undertaker and gravedigger like dad, and the dad of his dad, and the dad of the da-

MessageSujet: Re: ghost (love) story   Lun 12 Mar - 21:43

@Allie Hopkins toujours pas non Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ghost (love) story   

Revenir en haut Aller en bas
 
ghost (love) story
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: Time to say hello-
Sauter vers: