AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 look like your next mistake (naïm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 51
faceclaim : micky ayoub (pando)
pseudo (prénom) : pandallen
age : dix-neuf ans
civil status : libre
studies/job : etudiant, pour les soirées

MessageSujet: look like your next mistake (naïm)   Sam 3 Mar - 23:42


naïm adamski
j'nous vois danser sur du rub a dub.
crédit @tumblr + fauve

identification complète. Naïm Adamski. Mais d'où il sort celui là ? Il s'est perdu dans les méandres des origines tordues ? Effectivement... Naïm, choisi par ma mère, tout droit venu de son pays de naissance, l'Israël. Adamski, en héritage incontournable de la famille polonaise de mon père. lieu et date de naissance. J'suis né le 10 Janvier 1999 (et ouais, j'suis pas un 2000 moi) à Calgary, au Canada. Ouais, j'suis un Canadien Israëlo-Polonais. âge. 19 ans. L'âge où on est censé arriver à une sorte de maturité, parce qu'on a passé 18 ans, parce qu'on est soi-disant grand. Que des conneries... boulot ou études. Etudiant en première année de langues étrangères. A coté de ça, je bosse chez le tatoueur du coin quelques après-midi par semaine. Bon... Pour le moment je me contente de prendre les rendez-vous, faire quelques croquis et rassurer les p'tites rebelles qui sautent le pas, mais j'ai bon espoir de finir par tatouer, une fois que j'me serai exercé sur ma propre cuisse. situation familiale. Je suis le p'tit dernier d'une fratrie de quatre marmots. Deux soeurs, un frère. On parait plutôt équilibré vu de l'extérieur ! Et puis après, on entre... Et on découvre qu'on est tous un peu -beaucoup- tordus. statut. Certains diraient célibataires. Je préfère dire, libre. Je ne veux pas me catégoriser dans une quelconque notion de couple, même si c'est pour dire que je ne le suis pas. Je suis hors de tout ce système, je ne veux pas d'attache, quel qu'elle soit. Et non, je ne suis pas refoulé, je ne suis pas torturé, je ne suis pas blessé, je n'ai pas d'histoire tragique de rupture ou tromperie à vous raconter... Je suis simplement heureux dans ma liberté, et ça emmerde le monde. finances. $$$$$, on n'est pas blindé, on ne roule pas sur l'or et en vrai, tant mieux. L'argent ça ne fait pas le bonheur, ça rend con. Et j'suis déjà suffisamment con comme ça. orientation sexuelle. Hétéro, purement hétéro, éternellement hétéro. J'aime les femmes, les femmes m'attirent, les femmes m'excitent, quelque soit la femme. plus grande qualité. Ma sociabilité. J'suis un gars sociable, qui a la tchatche (j'sais pas trop si ça se dit aux States ça...). Je sais me faire une place dans n'importe quel endroit, dans n'importe quel milieu. Je m'adapte aux gens, au contexte, et je me fais ainsi très facilement accepter. plus grand défaut. Ma fierté, sans aucune hésitation. J'suis sociable, j'analyse, je m'adapte, y'a aucun soucis. Mais jamais vous ne me verrez me rabaisser. Pour rien ni personne. Quand j'ai une idée en tête, je ne l'ai pas ailleurs. Quand j'ai dit quelque chose, même si c'est une grosse connerie, je le tiendrai, parce que je l'ai dit. Que j'ai tort, ou raison, j'ai raison, c'est comme ça. Et même si j'ai tort, je ne l'admettrais jamais. Donc, j'ai raison. Point barre.

zodiac bundy cullen manson

prénom (ou pseudo) Laurie (Pandallen). + tu viens d'où Du beau pays qui a cru subir l'apocalypse quand la neige est tombée... + où as-tu trouvé le forum? Sur notre ami Bazzart ! + tu es () un inventé - () un prélien - (X) un scénario.

la citation de ton choix
1. Je suis un hyperactif nocturne qui tient sur pieds la journée grâce à la magie du café et de la fumette. Je ne peux pas m'empêcher de sortir, de boire, de fumer, de squatter, de trainer. Je ne passe que très peu de soirées ou de nuits chez moi... Le jour où j'devrais louer mon propre appart -ouais, j'suis un gosse, je vis chez mes parents-, j'pense qu'il me reviendra plus cher que si j'prenais des nuits d'hôtel pour les rares soirs où j'ai besoin d'un toit sur ma tête. 2. Je me déplace en scooter pour les trajets les plus lointains mais la plupart du temps, c'est en skate que vous me verrez me déplacer dans les rues de la ville. Pratique, rapide, stylé, et écolo ! Quel homme parfait, me direz vous... 3. En parlant d'homme parfait... Disons plutôt que je suis un homme à femmes et que je l'assume. Je ne veux pas me poser, je ne veux pas de stabilité. Stabilité, c'est un mot que j'associe à ennui, à routine, à désespoir. Pourquoi vouloir être stable quand l'instabilité est si trépidante ? Impossible. Mais j'suis un gars honnête : je le dis. Je ne vends pas monts et merveilles aux demoiselles, je ne leur fais pas croire au prince charmant. Je suis un crapaud, c'est marqué sur ma gueule et je le revendique. Là où j'suis doué c'est que malgré cette enveloppe d'amphibiens, les femmes craquent quand même... 4. Je me donne volontairement une allure de rebelle, avec mon crâne rasé, mes vestes en cuir et mes jeans noirs. Ca impose le respect, ça calme les têtes brulées, ça plait aux femmes et ça me donne un air plus âgé. L'air plus âgé c'est sacrément pratique pour un gars comme moi qui aime autant s'imposer dans les soirées lycéennes, qu'étudiantes, que dans vernissages d'artistes en devenir. Je n'hésite d'ailleurs pas à abandonner mon style de badboy pour un style beaucoup plus classique, présentable, quand le contexte le demande. Un vrai caméléon. 5. Comme dit plus haut - pour ceux qui suivent - j'suis le benjamin d'une famille de quatre enfants. Les deux filles sont arrivées en premières, puis un premier garçon, puis, moi. Cette fratrie fonctionne avec un équilibre bien particulier. Je dirai qu'on fonctionne comme des quadruplés en y réfléchissant bien. Pourtant, les différences d'âges peuvent être assez grandes, mais il n'y a jamais eu de hiérarchie, ou de notion de protection plus fortes venant de l'ainée que des autres. On est tous un peu tordus, tous un peu bizarres, et on se soutient tous dans nos vies respectives. Moi, le volage. Mon frère, l'artiste incompris. Mes sœurs, torturée, hypersensible, ou refoulée et colérique. On a tous notre truc à nous et on avance ensemble, tant bien que mal. Sacrément mal parfois. 6. En amitié, comme en famille, j'suis quelqu'un de loyal, de confiance, sur qui on peut compter. L'genre de mec que tu peux appeler à 4h du mat pour enterrer un cadavre si t'as fait une connerie. Attention, j'parle pas de la liste interminable de gens qui m'considèrent comme leur amis parce qu'on a fumé un joint ensemble à deux ou trois soirées. Je parle des vrais amis. Ceux que JE considère comme des amis. Ceux qui donneraient leur peau pour sauver la mienne. J'en ai une petite poignée, et j'suis pas prêt de les lâcher. 7. Actuellement, je suis inscrit à la fac en sections langues étrangères. C'était la branche facile pour moi avec une mère qui parle arabe, qui comprend l'hébreux, un père qui baragouine le polonais, se débrouille en russe... Je pars déjà avec un avantage certain en matière d'apprentissage de langues pour valider au moins mes deux premières années sans en foutre une ! Car oui, c'est exactement le but. Je ne sais absolument pas ce que je vais faire de ma vie, je n'ai aucune vision d'avenir qui m'inspire pour le moment et honnêtement, je m'en fous. J'ai 19 piges, j'ai bien le temps pour penser à tout ça. Mais rater l'opportunité de participer à toutes les soirées étudiantes ?! Ca non, c'était impossible ! Me voilà donc étudiant en langues étrangères, stylé, non ?

Si tu avais l'occasion d'anéantir ton pire ennemi, le ferais-tu? Si c'était mon pire ennemi, j'y réfléchirai à deux fois. Je prendrais le temps de me remémorer pourquoi je le hais, pourquoi je lui en veux, et je me demanderai, en essayant de rester lucide, si ce qu'il a fait, mérite que je l'anéantisse. Oui, je peux me montrer réfléchi dans certains circonstances... Par contre, si c'est le pire ennemi de mon frère ou de mes sœurs que j'ai face à moi... Evidemment que je l'anéantirai sans cligner d'un œil ! Y'a plus de réflexion quand on touche à la famille. On a tous des secrets, jusqu'où irais-tu pour protéger les tiens? Tout dépend du secret. Là encore, j'suis pas totalement débile et je suis capable de relativiser. Des secrets à la con de lycéen, de qui couche avec qui, j'en ai absolument rien à battre. Ma réputation n'est plus à faire, tout ça me passe au-dessus. Par contre, pour des secrets plus profonds, qui se doivent vraiment d'être protégé, pour mon bien et pour celui de mes proches, je serai près à tout. Absolument tout. Quitte à devoir, à cause de ça, préserver un nouveau secret... As-tu déjà été persécuté par quelqu'un? Non, je dirai que c'est plutôt l'inverse. J'suis pas méchant, j'suis juste con et je m'amuse de la détresse que j'arrive à mettre dans les yeux des autres, tout en sachant que je ne leur ferai rien de mal - s'ils ne cherchent pas -. Ca me donne un sentiment de puissance, de supériorité et puis j'y reviens, mais clairement, ça m'amuse. Peut-être que certains ont déjà eu l'impression de me persécuter mais j'suis désolé de vous annoncer que je n'ai jamais eu ce sentiment. Je ne peux pas être atteint par le même genre de provocations que j'inflige aux petites âmes sans défense.

started from the bottom, now we're here


calgary † 2010
Les Adamski, on était juste la famille Polonaise aux gueules d'Israéliens qui logeaient dans la maison du fond de la rue. On n'emmerdait personne, on vivait notre petite vie. Le père tenait l'épicerie russe du quartier -cliché, je sais-, la mère était femme de ménage chez un p'tit vieux plein aux as. Et puis les gosses, on suivait. Âgés entre 11 et 17 ans, on découvrait chacun la vie à notre manière, à notre rythme. Puis l'année 2010 est arrivée. Chiffres ronds, nombre harmonieux, composé des meilleures notes que les gosses peuvent avoir en classe... Et bien détrompez vous, cette année n'a rien eu d'idyllique, ça a été une des pires années de nos vies. Non, la pire année. Ca a commencé à Janvier, quand le p'tit vieux qui embauchait ma mère l'a accusé d'avoir orchestrer le cambriolage qui a eu lieu chez lui. Forcément, une arabe mariée à une sorte de russe, elle était forcément chez lui pour faire du repérage avant que sa bande de gars cagoulés vienne rafler la mise... La réputation des Adamski commençait. Les p'tits bourges, faux rebelles, ont commencé à vouloir se venger, nous montrer qu'on n'était pas les rois dans l'coin. Ils s'en sont pris à l'épicerie du paternel. Mise à sacs plusieurs fois par mois. Puis, c'est mon frère qui a pris. Il était âgé de seulement 13 ans le gosse quand il a commencé à s'faire maltraiter au collège parce qu'il était "pédé". Ouais, c'est cruel un gosse. C'est con, un gosse. Il était raffiné, sensible, artiste, mon frère. Il l'est toujours. Mais à cette époque, il en a pris plein la gueule à cause de ça. Et puis, ma soeur. L'aînée. La grande. La forte. Elle est rentrée un soir en pleurs, vêtements déchirés, sale gueule quoi. Son mec avait essayé d'abuser d'elle, il avait été violent, incontrôlable, comme elle ne l'avait jamais vu... Bref, c'était juste un connard. Et ça a été le coup fatal. La goutte d'eau qui a fait déborder la baignoire -je sais qu'on dit le vase, mais à ce niveau là, c'était vraiment une baignoire...-. Dans la nuit, les valises ont été faites. Les Etats-Unis, nous voilà.



laurels † 2015
Cinq ans sont passées depuis le jour où j'ai compris que la vie était une chienne. Qu'elle faisait pas d'cadeaux. Qu'être quelqu'un de bien, que faire les choses dans les règles, suivre les consignes dictées par les autorités, ne servait à rien. Cinq ans depuis le jour où mes idéaux se sont envolés. Cinq ans que nos valises se sont posées ici, à Laurels, dans c'coin paumé du Canada. On aurait pu croire que faire débarquer des gosses de la ville ici n'allait pas les ravir et pourtant, on ne s'est jamais plaint. La galère était finie, une nouvelle vie commençait et autant vous dire, que j'me suis pas gêné pour en profiter. A cette époque, j'avais 16 ans, et j'avais déjà testé pas mal de choses que dans l'idéal parental on ne découvre que plus tard. Sexe, alcool, clopes, joints, drogues, garde à vue. Ouais l'genre de gamin qui fait rêver non ?! Le genre de gamin qui vit sa vie, qui en est satisfait, voir heureux, et qui décide d'emmerder le monde entier. J'étais insouciant peut-être, mais pas inconscient. J'avais vu ma famille se retrouver au fond du trou en un claquement de doigts à cause du bon vouloir de gens qui clairement, péter plus haut que leur cul. Ce jour-là, j'ai décidé que c'était à mon tour de péter plus haut qu'le cul de tout le monde. Et c'est ce que j'ai fait.


laurels † 2018
C'était une soirée comme les autres. Du moins, c'était censée être une soirée comme les autres. Dans une grande baraque, des grands canapés, de l'alcool, de quoi fumer, des jeunes, des lycéens, des étudiants. Banale quoi ? Effectivement, la soirée était banale mais elle, elle ne l'a pas été, banale. Elle, elle a attiré mon regard, mon corps, mon esprit, mon âme. Elle m'a captivé, elle m'a attrapé sans le vouloir et m'a eu sans pouvoir s'en défaire. On s'est cherché, moi, le grand joueur, elle, la grande rebelle. Moi, qui collectionne les femmes, elle, qui fuit les hommes. Moi, qui la voulais dans un lit, elle, qui me voulait loin d'elle. Les regards ont finalement vite laissé place aux gestes -alcool aidant-, les gestes sont devenus des caresses, les caresses du désir, le désir du plaisir. On a couché ensemble. Venus. Venus, déesse de l'amour. Ironie quand tu nous tiens... Elle s'appelle Venus. Comme si elle représentait tout ce que je fuis depuis toujours, comme si c'était ancré en elle jusque dans le nom qu'elle porte. Venus. On s'est revu, et j'en ai rajouté. On s'est revu, et elle m'a détesté. Comme des aimants, suivant notre humeur du jour, on s'attire ou on se repousse. Enfin, du jour... De l'heure, voire de la minute. Tout change tellement vite. C'est vivant, c'est prenant, c'est imprévisible, c'est surprenant, c'est excitant. Elle me rend vivant comme aucune des bimbos que j'baise ne m'a rendu vivant. Merde. Où va me mener cette connerie ? Aucune idée. Et vos le découvrirez en même temps que moi...

Code:
<taken>micky ayoub</taken> ≻ <name>naïm adamski</name>


Dernière édition par Naïm Adamski le Lun 5 Mar - 12:12, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the future is female ★
in laurels since : 02/03/2018
textos reçus : 68
faceclaim : jorja, ©vert alligator.
pseudo (prénom) : spf, anaïs.
age : encore une enfant, dix-huit ans seulement.
civil status : encore saine et sauve.
studies/job : lycéenne dans le néant.

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Sam 3 Mar - 23:46

bienvenue bb.
j'suis grave contente que tu tentes ce bonhomme, j'ai trop hâte de lire la suite de ta fiche (c'est parfait pour le moment). et inutile de préciser que j'ai encore plus hâte de mettre le lien en pratique.
si t'as la moindre question, faut surtout pas hésiter, mais genre vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/11/2017
textos reçus : 385
faceclaim : natalia dyers@thinkky
pseudo (prénom) : poppies, lou
multinick : brookelle, la belle arnaqueuse

age : le cap de la vingtaine approche
civil status : comme si les soucis actuellement présent ne suffisaient pas
studies/job : serveuse au diner du coin

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Dim 4 Mar - 2:19

bienvenue par ici

_________________

one, don't pick up the phone, you know he's only calling cause he's drunk and alone. two, don't let's him in, you have to kick him out again. three, don't be his friend, you know you're gonna wake up in his bed in the morning and if you're under him you ain't getting over him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com
avatar
★ the future is female ★
in laurels since : 10/01/2018
textos reçus : 269
faceclaim : cindy kimberly, neon cathedral.
pseudo (prénom) : wild thoughts. (ethanie)
multinick : sassy rhéane.

age : nineteen. curious coincidence. if only she knew.
civil status : what's that ? wtf ? are you kidding ? i suppose, i hope.
studies/job : high school queen, her crown on the floor.

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Dim 4 Mar - 10:53

hâte de vous voir en action avec venus.
bienvenue à la maison,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 323
faceclaim : ...
pseudo (prénom) : ...
multinick : ...

age : ...
civil status : ...
studies/job : ...

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Dim 4 Mar - 14:13

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 12/01/2018
textos reçus : 177
faceclaim : barrueco ©balaclava (signature by ©astra)
pseudo (prénom) : oxymore (aaron)
multinick : none

age : twenty-five years old
civil status : single
studies/job : waiter at laurels road diner

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Dim 4 Mar - 15:00

welcome baby boy courage pour ta fiche et have fun

_________________

b l a c k b e a u t y

you have no room for light,
love is lost on you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 51
faceclaim : micky ayoub (pando)
pseudo (prénom) : pandallen
age : dix-neuf ans
civil status : libre
studies/job : etudiant, pour les soirées

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Dim 4 Mar - 15:12

Merci à vous tous, vous êtes beaux

Contente que le début te plaise bb venus, je continue ma fiche aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the future is female ★
in laurels since : 02/03/2018
textos reçus : 68
faceclaim : jorja, ©vert alligator.
pseudo (prénom) : spf, anaïs.
age : encore une enfant, dix-huit ans seulement.
civil status : encore saine et sauve.
studies/job : lycéenne dans le néant.

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Lun 5 Mar - 12:47

c'est parfait pour moi, j'aime trop le caractère que tu lui as donné et l'histoire aussi.
j'aime beaucoup le rendu, il colle tellement bien à ce que j'avais en tête.
trop hâte de développer leur relation.
(toute une partie sur venus, j'suis aux anges. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 51
faceclaim : micky ayoub (pando)
pseudo (prénom) : pandallen
age : dix-neuf ans
civil status : libre
studies/job : etudiant, pour les soirées

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Lun 5 Mar - 13:07

ravie de savoir que tout ça te plait, on va faire un duo du feu de Dieu

profite d'aimer le personnage, tu le haïras bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the future is female ★
in laurels since : 02/03/2018
textos reçus : 68
faceclaim : jorja, ©vert alligator.
pseudo (prénom) : spf, anaïs.
age : encore une enfant, dix-huit ans seulement.
civil status : encore saine et sauve.
studies/job : lycéenne dans le néant.

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Lun 5 Mar - 13:29

tqt je fais le plein là tant qu'il est supportable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/12/2017
textos reçus : 152
faceclaim : taylor marie hill. (@arabella)
pseudo (prénom) : wild thoughts, call me ethanie.
multinick : noora, the warrior.

age : twenty-one years since june, take her back back to the summer.
civil status : single, thanks everybody. nothing's wrong.
studies/job : waitress, to live and student in journalism when she wants it, photographer of misled souls.

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   Lun 5 Mar - 15:01

si c'est pour bon venus, c'est bon pour moi.
hâte de vous voir en action,
je te valide avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: look like your next mistake (naïm)   

Revenir en haut Aller en bas
 
look like your next mistake (naïm)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: Time to say hello :: Good game-
Sauter vers: