AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Easy Peasy, Lemon Squeezy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 2
faceclaim : Ben Barnes + endless wildones
age : Trente-quatre
civil status : À droite à gauche
studies/job : Régisseur d’œuvres d'art, galeriste

MessageSujet: Easy Peasy, Lemon Squeezy   Dim 4 Mar - 12:01


Isaiah Warwick
Made the fatal mistake
crédit @tumblr + Joy Division

identification complète. Warwick, Isaiah. lieu et date de naissance. Né à Portland dans l'Oregon, le 11 Novembre 1983. âge. Trente-quatre ans. boulot ou études. Régisseur d’œuvres d'art et galeriste. Vous allez tout comprendre. situation familiale. Il reste la grand-mère du côté de sa mère. statut. On va dire qu'il est un peu volage. Juste un peu. finances. $$$$$. orientation sexuelle. Hommes et femmes, aucune espèce d'importance. plus grande qualité. Très efficace. plus grand défaut. Un peu cœur de pierre.

zodiac bundy cullen manson

prénom (ou pseudo) Volvic Juicy + tu viens d'où de la haute montagne + où as-tu trouvé le forum? en passant par le courant + tu es (x) un inventé.

Enae Volare
1. Ses talents de commerçant ne sont pas négligeables, il est très doué pour valoriser, promouvoir et gratifier d'un sourire même la pire des choses. Nul doute qu'il aurait fait un merveilleux avocat. 2. Si Isaiah sait être un insupportable macho, il aime beaucoup plus de passions qu'on attribue généralement à la gente féminine qu'on ne pourrait le penser. La couture, les tâches ménagères, le repassage, la cuisine. Il aurait fait une formidable mère de foyer. 3. Bourré de tocs délirants, il est absolument intolérant sur le travail bâclé. Un set de table mal dressé ? Hors de question qu'il laisse passer ça. 4. Isaiah est très famille dans son comportement, et impose vite une atmosphère décontractée voire intrusive hors du travail. Il a le monopole. 5. Il n'aime pas les choses trop sérieuses, les films déprimants et les conversations lourdes. Ça traduit bien sa nature d'homme "caoutchouc" où tout rebondit mais rien ne traverse réellement. Peut-être que ça barricade des facettes plus profondes.

Si tu avais l'occasion d'anéantir ton pire ennemi, le ferais-tu ? Complètement. Et avec amour. Isaiah préfère faire en sorte que l'adversaire se nuise de lui-même afin qu'il n'ait pas à plonger les mains dans la fange et qu'il puisse continuer de tourner gaiement dans son fauteuil pivotant. Quant au fait de tuer, on n'en est pas à là. Pas encore. On a tous des secrets, jusqu'où irais-tu pour protéger les tiens ? Très empirique au travail, il passerait par beaucoup de choses pour défendre son territoire. Graisser la patte, accès au chantage affectif, physique, puis le mensonge et autres outils de manipulation. En revanche il ne corrompe jamais par le biais monétaire. As-tu déjà été persécuté par quelqu'un ? Un type comme lui se fait logiquement pléthore d'ennemis, mais avant d'en arriver à ce stade, non, personne ne l'a jamais frappé, harcelé, et personne n'a jamais cherché à l'atteindre physiquement. En tout cas, pas de la manière que vous imaginez.

started from the bottom, now we're here
Parcours de vie classique. Tout d'abord il faut savoir qu'Isaiah est né dans une famille un peu décousue : son père n'est pas le sien et de toute évidence ce dernier finit par s'évaporer durant l'année de ses cinq ans. Les Warwick n'ont pas seulement de guerrier que le nom et la mère s'efforce de maintenir à flot ses deux enfants garçons. Bien sûr rien n'est facile, mais elle se découvre un duo parfaitement fusionnel entre les bras. L'ainé, qui est Isaiah, est un enfant plutôt enjoué et vif. Le cadet, quant à lui, est plus renfermé et son attrait pour les jeux dangereux inquiète la génitrice qui questionne les morceaux de verre planqués sous son oreiller. (...) Différents mais pas distants : Les frères Warwick s'entendent tout à fait bien. S'ils n'avaient pas été liés par le sang, ils seraient peut-être tombés amoureux l'un de l'autre. Les choses se passent dans le meilleur des mondes, et maman semble aller mieux depuis qu'elle sait que ses fils peuvent se débrouiller de manière autonome. Sauf peut-être le cadet. Lui, il a un peu plus de mal. Sans son frère, il ne va généralement pas bien loin. Alors constamment, ils ont l'oreille sur le téléphone pour s'assurer que l'autre va bien.

Jusqu'au jour où Isaiah tombe sur le répondeur. Pas de décrochage, et c'est bien normal, puisqu'un frère qui a la tête enfoncée dans le pare-brise de sa voiture, qui elle-même est engoncée dans le tronc d'un arbre, ne peut pas répondre grand-chose. Et c'est très étrange, mais Isaiah vit particulièrement bien la mort de son frère cadet. Trop bien, même. Ce n'est pas qu'il s'y attendait (ou qu'il l'avait orchestré : je vous vois venir), non. Mais je soupçonnerais plutôt un manque d'empathie assez impressionnant, qui fait qu'à la mort enchaînée de sa mère, il n'a pas montré la moindre l'expression du deuil sur son visage alors que les embrassades compréhensives se succédaient sur sa joue gauche. Ce jour funeste, Isaiah souriait.

S'agissant de ses études, il s'en sort admirablement bien en sachant s'installer dans les clous et sur le droit sentier. Il emprunte des chemins déjà connus et traversés par bien d'autres avant lui, grimpe lentement les échelons et s'intéresse de plus en plus au domaine artistique, trouvant l'harmonie des couleurs et de la lumière puis de son ombre, terriblement intéressante. Il y voit clairement une forme de complémentarité qui n'est pas sans lui rappeler la chair de sa chair, morte dans l'écorce de la nature, des années plus tôt. L'art le fascine, mais l'interprétation des concepts abstraits émis par le peintre est quelque chose qui lui échappe encore. Il y a peu de chances qu'il comprenne vos effusions de sentiments, mais ses capacités foudroyantes de vente et d'affichage détonnent et, rapidement, son charisme naturel attire les foules et les âmes en peine. Isaiah est d'un naturel meneur, entrepreneur au sang chaud. Sa critique est acerbe, voire acide, mais bizarrement les gens continuent d'aller le voir pour souffrir sous son jugement de tyran, supposant que ça les aide à avancer dans leurs travaux. Leur style*, comme on dit dans le milieu. Il n'y a de superficiel chez Warwick que les relations : le moindre de ses gestes est réfléchi et minutieusement calculé. Un langage bien nourri, une présentation soignée au sourire blanc de titane et des discours pompeux... Sans être un escroc, Isaiah est ce qu'on pourrait appeler un vendeur de tapis professionnel. Mieux que les pick-pocket orientaux, il estime que tout est défendable. Laurels est une étape comme une autre où il expose non pas tellement vos œuvres, mais plutôt son regard dictateur qu'il porte de l'"art".

Code:
<taken>Ben Barnes</taken> ≻ <name>Isaiah Warwick</name>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com/t189-easy-peasy-lemon-squeezy
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 323
faceclaim : ...
pseudo (prénom) : ...
multinick : ...

age : ...
civil status : ...
studies/job : ...

MessageSujet: Re: Easy Peasy, Lemon Squeezy   Dim 4 Mar - 14:09

BEN **
Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 12/01/2018
textos reçus : 177
faceclaim : barrueco ©balaclava (signature by ©astra)
pseudo (prénom) : oxymore (aaron)
multinick : none

age : twenty-five years old
civil status : single
studies/job : waiter at laurels road diner

MessageSujet: Re: Easy Peasy, Lemon Squeezy   Dim 4 Mar - 15:10

cet homme welcome et excellent choix de vava ! courage pour la suite de ta fiche

_________________

b l a c k b e a u t y

you have no room for light,
love is lost on you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 2
faceclaim : Ben Barnes + endless wildones
age : Trente-quatre
civil status : À droite à gauche
studies/job : Régisseur d’œuvres d'art, galeriste

MessageSujet: Re: Easy Peasy, Lemon Squeezy   Dim 4 Mar - 18:59

Thanks guys!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com/t189-easy-peasy-lemon-squeezy
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/11/2017
textos reçus : 385
faceclaim : natalia dyers@thinkky
pseudo (prénom) : poppies, lou
multinick : brookelle, la belle arnaqueuse

age : le cap de la vingtaine approche
civil status : comme si les soucis actuellement présent ne suffisaient pas
studies/job : serveuse au diner du coin

MessageSujet: Re: Easy Peasy, Lemon Squeezy   Dim 4 Mar - 22:35

bienvenue parmi nous

_________________

one, don't pick up the phone, you know he's only calling cause he's drunk and alone. two, don't let's him in, you have to kick him out again. three, don't be his friend, you know you're gonna wake up in his bed in the morning and if you're under him you ain't getting over him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/12/2017
textos reçus : 152
faceclaim : taylor marie hill. (@arabella)
pseudo (prénom) : wild thoughts, call me ethanie.
multinick : noora, the warrior.

age : twenty-one years since june, take her back back to the summer.
civil status : single, thanks everybody. nothing's wrong.
studies/job : waitress, to live and student in journalism when she wants it, photographer of misled souls.

MessageSujet: Re: Easy Peasy, Lemon Squeezy   Lun 5 Mar - 15:07

ben,
bienvenue à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Easy Peasy, Lemon Squeezy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Easy Peasy, Lemon Squeezy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: Time to say hello-
Sauter vers: