AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 du ciel tombe des cordes, faut-il y grimper ou s'y pendre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 04/03/2018
textos reçus : 8
faceclaim : taylor lashae @hedgekey
pseudo (prénom) : rienadeclarer, valentine
age : vingt trois minuscules années-lumière.
civil status : porcelaine abandonnée à la destruction déchirante de son coeur à lui.
studies/job : fille de l'ombre, ses yeux à lui, le corps des autres, l'alibi, la sybille au corps délicat qui s'évertue à faire diversion.

MessageSujet: du ciel tombe des cordes, faut-il y grimper ou s'y pendre ?   Lun 5 Mar - 15:34


parker abee
C'était tellement plus facile lorsqu'il s'agissait seulement d'un fantasme. Je suis en train de devenir ce que je suis et cette réalité me fait peur.
crédit @tumblr + m.malzieu

identification complète. abee douce abee, avec son prénom d'oiseau fragile. elle avait ces yeux noirs immenses quand elle est née, comme des passages secrets entre l'ici et l'au delà. elle avait ce corps pâle constellé d'étoiles filantes. et puis elle avait ce sourire peint d'une innocence colorée. elle est devenue abee, fille parker, gamine d'une famille bien au delà du nom. abee parker, devenue stevens à l'âge de dix-sept ans, enfant amoureuse dans sa robe de mariée. abee parker, à nouveau. avec son regard immense et ses lèvres de velours. lieu et date de naissance. elle est née au milieu de l'hiver abee, enfin fragile qu'on a cru voir mourir à cause du froid. née au début du mois de janvier, enfant-fleur qui n'avait de cesse de faire s'enrailler ses poumons. il neigeait cette année là à madison (wisconsin). âge. vingt-trois ans c'est minuscule et c'est trop grand en même temps. de là où elle vient abee, c'est l'âge où on commence à avoir des enfants si ça n'a pas déjà été fait avant. ses amies, ses cousines, les autres. mariées avant leur majorité, enfants devenues femmes. et puis abee, abee qui malgré la tradition et la coutume n'est jamais devenue cette épouse doucement aimante et prête à donner naissance à des bébés à la peau trop rouge. boulot ou études. elle a pas fait d'études abee, pas a proprement parlé. mais elle lisait des livres sur le camps, tout le temps. ça faisait rire les garçons, de la voir assise en tailleur sur les carcasses de voiture à lire des histoires. quand elle a été en âge de travailler, elle s'est faite embaucher comme caissière dans une supérette de quartier. c'était mal payé, mais c'était toujours mieux que rien. parce que si dans la famille d'abee les femmes n'ont pas pour habitude de travailler, c'était devenu une nécessité pour elle. et puis les choses ont changé. elle est parti avec le peu d'économies qu'elle avait, et elle a finit par apprendre à sourire comme il faut. elle était légère abee, quand elle rentrait dans les bars pour ivrognes à la nuit tombée. elle s'est fait héberger, plusieurs fois, pour un battement de cils. et puis elle l'a rencontré lui. la flamme au creux du ventre. lui le voleur, l'escroc, le brigand. lui pour qui elle est devenue l’appât, le guetteur parfois, l'alibi. la complice, la maitresse. il est cette flamme destructrice qui la pousse à se mettre en danger. l'ombre. et dieu seul sait combien c'est grisant pour abee. situation familiale. abbe elle a grandit sur la route. elle faisait partie de ces familles de gens du voyage qu'on voit passer le long des routes, caravanes accrochées à l'arrière des voitures. abee, elle était le troisième enfant du couple parker. la seule fille. l'enfant qui courrait pieds nus dans la terre séchée et s'abimait les genoux en essayant d'imiter les garçons. abee, elle était fille de la route et du voyage, accrochée à la seule idée de poursuivre sa migration en compagnie de cette famille trop grande, bien au delà des parker. sa communauté. et lui au milieu, ce gamin qui tapait des points pour la défendre à l'école, qui venait la chercher la nuit pour lui montrer le ciel et les étoiles autour. l'amoureux d'enfance a qui elle avait promis l'amour, un mariage, des gamins à eux. alors ils se sont mariés. abee avait dix-sept ans, lui à peine plus. il était l'ami et est devenu l'amant. jusqu'au jour où une balle perdue est venue se perdre au creux de sa tempe dans une bagarre au coin de la rue. mort sur le coup, mauvais garçon. et abee qui ne pleurait pas, jamais. elle l'aimait. pourtant elle n'a jamais pleuré sa mémoire. un jour elle a refermé la porte de leur caravane et a glissé les clés sous le paillasson des parker. elle n'a pas dit au revoir abee. quelques semaines après le décès du mari, elle a simplement disparu. statut. elle a été marié abee, trop tôt, parce qu'elle était trop amoureuse. elle aimait ce garçon à l'allure sauvage et aux poings trop volatiles. elle l'aimait comme on aime un frère, un ami, un amant. alors quand il est parti, quand on lui a appris son décès, il y a quelques chose qui s'est abimé. elle a détesté se rendre compte combien le souvenir et son visage ou sa peau pouvaient être éphémère. elle a détesté se retrouver seule abee. alors quand des amis lui ont présenté lui, son clyde barrow avec son air de chien vagabond, son coeur a bondit. il la détruit, il lui fait mal parfois. elle le déteste et pourtant elle reste. elle se bat contre lui, puis d'autres fois avec lui, voir même pour lui. elle se met en colère avant de venir se blottir contre lui, enfant légère. finances. $$$$$ orientation sexuelle. elle aime les hommes abee, elle a toujours aimé les hommes. mais pas tous. abee, elle aime ceux qui lui font mal, ceux qui la blessent. allez savoir pourquoi, son coeur ne prend vit qu'au contact de ceux qui se mettent en danger, qui la mettent en danger. ils sont toxiques, et elle elle s'amourache, enfant prête à donner sa vie pour ressentir encore cette passion brulante au creux de sa poitrine. parce qu'elle brule abee. tellement fort. plus grande qualité. bienveillante. plus grand défaut. impulsivité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 04/03/2018
textos reçus : 8
faceclaim : taylor lashae @hedgekey
pseudo (prénom) : rienadeclarer, valentine
age : vingt trois minuscules années-lumière.
civil status : porcelaine abandonnée à la destruction déchirante de son coeur à lui.
studies/job : fille de l'ombre, ses yeux à lui, le corps des autres, l'alibi, la sybille au corps délicat qui s'évertue à faire diversion.

MessageSujet: Re: du ciel tombe des cordes, faut-il y grimper ou s'y pendre ?   Lun 5 Mar - 15:34

la scène est à vous    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/12/2017
textos reçus : 152
faceclaim : taylor marie hill. (@arabella)
pseudo (prénom) : wild thoughts, call me ethanie.
multinick : noora, the warrior.

age : twenty-one years since june, take her back back to the summer.
civil status : single, thanks everybody. nothing's wrong.
studies/job : waitress, to live and student in journalism when she wants it, photographer of misled souls.

MessageSujet: Re: du ciel tombe des cordes, faut-il y grimper ou s'y pendre ?   Lun 5 Mar - 15:48

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: du ciel tombe des cordes, faut-il y grimper ou s'y pendre ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
du ciel tombe des cordes, faut-il y grimper ou s'y pendre ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: Things we left behind :: Find yourself some friends-
Sauter vers: