AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 / life is just sadness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/11/2017
textos reçus : 385
faceclaim : natalia dyers@thinkky
pseudo (prénom) : poppies, lou
multinick : brookelle, la belle arnaqueuse

age : le cap de la vingtaine approche
civil status : comme si les soucis actuellement présent ne suffisaient pas
studies/job : serveuse au diner du coin

MessageSujet: / life is just sadness   Ven 15 Déc - 1:17


alison "allie" hopkins
j'étais prête à tourner la page mais c'est la page qui n'est pas prête à se tourner.
crédit @tumblr + grey's anatomy

identification complète. alison "allie" hopkins. lieu et date de naissance. née un certain dix-huit mars, dans le montana. âge. le cap de la vingtaine sera bientôt franchi. boulot ou études. serveuse au diner du coin. situation familiale. ils l'ont reniée, elle n'a plus de famille, elle est seule, elle ne peut compter que sur elle-même. statut. célibataire mais avec les problèmes actuels, c'est pas vraiment important de trouver quelqu'un. finances. -$$$$$, elle a du mal la petite. orientation sexuelle. hétérosexuelle. plus grande qualité. sa gentillesse, elle ne ferait pas de mal à une mouche. plus grand défaut. elle est têtue, très têtue. et si on la pousse à bout, elle peut devenir très méchante.

zodiac bundy cullen manson

prénom (ou pseudo) Lou, Poppies. + tu viens d'où le pays des caribous et de la poutine. + où as-tu trouvé le forum? un elfe m'en a parlé. + tu es (x) un inventé - () un prélien - () un scénario.

i know i'm not the only one
Allie, la rejetée de la famille, l'incomprise. Elle ne voulait pas faire des études de médecine ou de droit, ce qu'elle voulait, depuis toujours, c'était devenir actrice. Le rêve de sa vie, et puis, elle est douée, alors pourquoi ils n'ont pas voulu? Pourquoi ils n'ont pas accepté? C'était con à dire mais elle y tenait, elle. ★ Un boulot de serveuse, c'est tout ce qu'elle a pu trouver de mieux, Allie. Pas de diplome suffisamment élevé pour trouver mieux. Elle travaille sans relâche pour se tirer de ce coin pourri. Mais un jour, ça va payer, elle le sait, elle y croit. ★ Allie, elle vit dans un trou à rat avec pour seul compagnie son espoir. L'espoir que ça va s'arranger, qu'elle va y arriver, elle y croit, plus qu'à sa propre vie. Elle en bave mais c'est pas grave, elle aime sa vie malgré tout. ★ Malgré ce grand malheur d'avoir en quelque sorte perdu sa famille et d'être en galère, sa vie elle est pas trop mal. Allie profite de chaque petit instant de bonheur auquel elle a droit, elle ne s'empêche pas de vivre non plus! Après tout c'est eux qui l'ont foutue dehors. ★ Elle a été traitée de ratée une grosse partie de sa vie, elle a été sous-estimée constamment, qu'elle a finit par croire qu'elle était une ratée. Allie, elle n'a pas confiance en elle, elle se trouve banale, dénuée de tout talent. Elle doute constamment, d'elle, de son travail, des gens... De tout. ★ Allie, la romantique, l'amoureuse. Elle avait besoin de ce petit bonheur, de cette rencontre, bien qu'elle soit célibataire, la belle, elle y croit plus que n'importe qui. Allie, ça reste une boule d'espoir avant tout parce que c'est son espoir qui la pousse à tout faire pour y arriver. ★ La belle Hopkins, elle chante. Pour elle, pour sa douche, et pour les fantômes mais elle a une belle petite voix. Elle adore chanter. Surtout tant que cela reste un secret. ★ Allie la poisse, c'est son surnom, elle a vraiment pas de chance dans la vie. Et puis, n'oublions pas sa maladresse, c'est d'ailleurs à cause de cette fameuse maladresse qu'elle tient son surnom d'Allie la poisse. Mais elle est la première à en rigoler surtout en se rappelant la situation.

Si tu avais l'occasion d'anéantir ton pire ennemi, le ferais-tu? Non. ça peut sembler con mais elle préfère laisser le destin/le karma s'en occuper. Aussi adorable qu'attachante, la petite brune ne ferait de mal à personne. Encore moins de manière volontaire. Elle s'imagine que tout le monde est gentil, la belle erreur. On a tous des secrets, jusqu'où irais-tu pour protéger les tiens? Elle a rien à perdre. Rien du tout. Alors disons que ses secrets, même si ils étaient révelés, ce serait pas trop grave au final. Qu'est ce qui pourrait arriver de bien grave? Elle n'a rien à se reprocher, elle n'a pas vraiment de secrets... As-tu déjà été persécuté par quelqu'un? Sa famille ne l'a jamais vraiment épargnée. Sa soeur encore moins et elle ne mentira pas en disant qu'elle la déteste. Alors, se faire jeter, au final, c'était peut-être pas une mauvaise chose parce qu'au moins, maintenant, elle est libre.

started from the bottom, now we're here
"- Tiens, voilà Allie la ratée."
Sa soeur la regarde en souriant et lui lance quelque chose en plein visage, probablement un bout de pain ou n'importe quelle connerie qui lui est passé sous la main, en premier. L'expression faciale de la jolie Bishop, la petite dernière de la famille, change. Aujourd'hui, elle a pris une décision et bien qu'elle sache déjà comment cela va se finir, elle décide de confronter sa famille.
"- Allie la ratée, comme tu dis si bien, elle a pris une décision. Même si ça ne vous plaît pas, même si vous me traitez de ratée ou d'égoiste."
Observée par son père, sa mère et sa soeur, elle se sent mal, elle voudrait même bien reculer et commencer l'université de médecine mais si elle ne se tient pas devant eux, telle qu'elle est, là, prête à parler, alors tout ses efforts auront servit à quoi? À rien, et ça, elle en est consciente.
"- J'ai décidé de ne pas m'inscrire en faculté de médecine. Je vais bosser cette année, travailler dure et l'an prochain, je me casse en Californie pour vivre mes rêves."
Sa mère rigole, sa soeur lève les yeux vers le ciel et son père se lève, quitte la table familial pour retourner dans le salon. C'est ça, sa famille. C'est ça, le soutient dont elle a toujours bénéficié. Allie, elle a tout fait pour partir, elle a travaillé des mois, elle a vécu au dépend des autres trop longtemps et elle en peut plus. Au bout de quelques secondes, le père revient dans la cuisine.
"- Vas t'en, on veut plus de toi, de toute façon."
Telle était la décision. Quatre mois après avoir finalement été foutue dehors, c'est toujours aussi douloureux.

Allie, elle a toujours été maladroite, alors ça ne l'a pas trop choquée lorsqu'elle a ouvert la porte et qu'elle a cogné un inconnu qui passait par là. Alors qu'il marchait, tranquillement, dans le couloir, une porte s'est ouverte sur lui et il est tombé, sur le sol. Alors, Allie, quand elle a vu ça, elle a paniqué. Elle a courut à son secours, dire d'être sûr qu'il n'avait pas trop eu mal, en ayant été heurté.
"- Mon dieu, je suis sincèrement désolé, je t'ai pas fait trop mal? J'ai pas vu que tu arrivais et du coup je savais pas que je te cognerai en ouvrant la porte, je suis vraiment désolé, t'as pas eu mal?"
Il l'a regardée et il a rigolé. Comme il pouvait lui en vouloir? Il a sourit et elle a tenté de l'aider à se relever. Pour tout dire, il s'est relevé tout seul et elle s'est contentée de prendre les bouquins qu'il avait fait tomber lorsqu'elle l'a cogné, vous savez avec cette fameuse porte.
"- Tout vas bien! Pour ta défense, je marchais trop près du mur!"
Et il n'avait pas du faire attention à la porte qui s'ouvrait non plus. Ils en ont rigolé. Et ils sont partis chacun de leur côté.

Allie, la maladroite. Allie la poisse. Elle se baladait lorsque ses pieds se sont emmelés. En réalité, son pied droit s'est coincé dans la bretelle d'un sac. Celui du beau blond, Wes, pour ne pas arranger les choses bien évidemment. Elle est tombée, elle a attéri sur son dos, on ne saura jamais comment elle a fait. Mais lui, il l'a vue sur le sol et il n'a pas pu s'empêcher de la regarder bizarrement avant de rigoler.
"- Allie la poisse, nos compteurs sont de nouveaux à zéro dans ce cas!"
Effectivement, les compteurs étaient de nouveau à zéro puisqu'il était tombé à cause d'elle et inversément. Elle s'est redressée, elle était assise et elle a commencé à pleurer. Il lui a tendu la main et l'a aidée à se relever avant de la prendre dans ses bras.
"- C'est le surnom qui te met dans cet état?"
Bien sur que non et à vrai dire, elle avait pas trop compris pourquoi elle s'était mise à pleurer, ainsi, d'un coup, elle devait être à bout. Fatiguée, triste, c'était juste une mauvaise journée. Leur étreinte s'est éternisée quelques secondes. Et puis, elle est partie, ou plutôt, elle a fuit.

Code:
<taken>natalia dyer</taken> ≻ <name>allie hopkins</name>

_________________

one, don't pick up the phone, you know he's only calling cause he's drunk and alone. two, don't let's him in, you have to kick him out again. three, don't be his friend, you know you're gonna wake up in his bed in the morning and if you're under him you ain't getting over him.


Dernière édition par Allie Hopkins le Mar 20 Fév - 1:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com
 
/ life is just sadness
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: Time to say hello :: Good game-
Sauter vers: