AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 - don't look back in anger (lewis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 20:54


lewis barclay
look, we're getting better
aging like your favorite wine
crédit @tumblr + wave - justin timberlake

identification complète. lewis calum barclay. son prénom est parfois réduit à lew, par ses amis proches. on l'appelle même parfois par son nom de famille un nom que tout le monde connait depuis quelques années maintenant. il ne loupe jamais une occasion de s'en vanter. ça n'est plus juste le patronyme de son père, ce gros raté qui s'est tiré avant même qu'il ne vienne au monde, c'est devenu celui d'un gars qui sait plutôt bien jongler avec les mots et à qui ça a rapporté pas mal de fric. lieu et date de naissance. made in laurels. il y a poussé son premier, il y rendra sûrement son dernier souffle. il s'est bien laissé aller à voyager par ci par là, mais jamais bien loin. âge. trente-huit ans, du moins sur les papiers. sa femme aime crier à qui l'aime entendre que c'est un adolescent dans un corps d'adulte. mais ça n'empêche que la quarantaine qui approche et ce putain de cheveu blanc qui est apparu la semaine dernière lui foutent les boules. boulot ou études. écrivain à succès. il a écrit un bouquin qui s'est plutôt bien vendu. il ne sait pas vraiment ce que les gens trouvent à son bouquin qui n'est rien d'autre que ses pensées et sa vie posées sur papier, mais ça lui permet de vivre sereinement. cependant, depuis que sa femme a posé les papiers du divorce sur la table, il n'a pas écrit un seul mot. la page blanche le hante depuis que sa muse est partie. autant dire que depuis un an, son agent est sujet à des crises nerveuses assez récurrentes. situation familiale. enfant unique du couple barclay qui n'en était pas vraiment un. une jeune fille tombée sous le charme d'un pauvre mec aux allures de rock star. bizarrement, la tournée à l'étranger a commencé lorsque le ventre de la demoiselle a commencé à s'arrondir. son enfance a donc été bercée par les petits boulots qu’enchaînaient sa mère, le mot famille ne sonnait avec rien de bien gai jusqu'à qu'il fonde la sienne. sa fille, la prunelle de ses yeux, celle pour qui il irait jusqu'à tuer. la promesse de ne jamais reproduire le schéma de son propre géniteur. la plus belle chose qu'il n'est jamais eu, qu'il n'est jamais faite. sa fierté. statut. un beau bordel. il est divorcé. marié à son amour de jeunesse, avec qui il a eu une fille. celle qu'il pensait et qu'il pense encore réellement être son âme sœur. les choses se sont un peu cassé la gueule. il y a un an maintenant, elle a demandé le divorce parce que lewis est ce qu'il est, qu'il ne lui apportait pas ce qu'elle désirait. la routine avait pris la place de leur amour ardent d'adolescents. elle est allée voir ailleurs. il aurait pu lui pardonner mille fois, lewis. mais elle a perdu patience, elle en a eu assez d'essayer. depuis ils se livrent une guerre où les règles n'existent pas. chacun fait de son mieux pour rendre la vie de l'autre insupportable. si lewis ne cesse de se battre avec son nouveau compagnon, s'il fait tout pour la rendre folle, c'est pour la récupérer. parce qu'en réalité ça le rend fou de la voir avec un autre. la vérité c'est qu'il l'avait prise pour acquise et maintenant qu'elle a refait sa vie, il se rend compte de son erreur. la fierté masque sa peur de la perdre définitivement. alors il lui fait croire qu'il en aime d'autres, que lui aussi à réussi à oublier ses beaux yeux. foutaises, balivernes. il est seul, lewis. les autres sont bien fades comparées à elle. il a bien eu quelques aventures en un an, mais rien de sérieux. finances. $$$$$, mais plus pour longtemps s'il continue à faire le con et qu'il n'écrit rien. un écrivain qui ne pond pas de livre, ça ne sert à rien. c'est ce que son agent ne cesse de lui répéter. alors il se force, tous les matins, à se poser en peignoir devant sa machine à écrire, une clope au bec, un verre de whisky sur sa droite, mais après un an d'essais cette technique ne semble pas être très efficace. du moins, pas autant qu'une partie de jambes en l'air avec son ex-femme. orientation sexuelle. hétérosexuel, jusqu'à preuve du contraire. ce sont bien les courbes féminines qui lui font tourner de l’œil, leur contradictions, leur passion, leurs lèvres douches, leurs longues jambes. jamais un homme n'a attiré son regard de la sorte, mais on ne peut pas dire qu'on n'aime pas tant qu'on a pas goûté après tout. plus grande qualité. il est généreux, lewis. de son temps, de son argent, il a toujours fait passer les autres avant sa propre personne. un sacrifice plein de sens à ses yeux qu'il fait toujours avec un sourire flottant sur ses lèvres. plus grand défaut. il est borné. une idée entre dans sa tête, il est impossible de l'enlever de là, pas tant qu'il n'aura pas obtenu ce qu'il veut.

zodiac bundy cullen manson

prénom (ou pseudo) spf. + tu viens d'où pays de la baguette. + où as-tu trouvé le forum? bazzart. + tu es (x) un inventé - () un prélien - () un scénario.

i wanna be with you, love me, just love me.

01. une bouche qui ne peut s'empêcher d'articuler toutes sortes d'insultes, un caractère à prendre avec des pincettes, un humour quelque peu douteux qui bien souvent ne fait rire que lui. il a cet air je m'en foutiste flottant sur son visage qui donne envie de lui filer des claques alors que le moindre détail le préoccupe, il est du genre soucieux, lewis. du style à se perdre dans ses pensées et ses doutes, sans jamais en dire un mot. son sourcil levé peut lui donner une expression quelque peu arrogante, une bête que l'ont doit apprendre à dompter, à comprendre. en dehors de son sale caractère et de sa fierté dégoulinante, il s'avère être attachant. ce point est sûrement le plus agaçant à son sujet. sa maladresse presque maladive, sa malchance, ses ratés alors qu'il fait de son mieux, ses erreurs involontaires ne le rendent que plus agaçant à longue. parce qu'on fini toujours par lui pardonner à lewis et ses yeux brillant, ses yeux suppliant de lui laisser une deuxième chance. tout ou rien. haine ou amour. blanc ou noir. la demi-mesure lui est inconnue. la position de victime il n'en veut pas, même quand elle lui irait à merveille. dire quelque chose pour en réalité avouer autre chose, il ne sait communiquer qu'au travers de propos sarcastiques ou ironiques. lui même ne se comprend pas parfois. 02. rosario. rosie, comme il aime l'appeler. elle était belle, il n'avait vu qu'elle ce soir-là. ce qui n'aurait dû être que l'histoire d'une nuit s'est rapidement transformée en un engagement de vie. deux inconnus qui n'avaient fait que passer une nuit enlacés sous les draps se retrouvaient face à un dilemme. un enfant rejoignait l'équation et aucun des deux n'envisageait de ne pas le garder. les débuts avaient été difficiles, l'un et l'autre se rejetant la faute, angoissés, en voyant leur jeunesse disparaître au fur et à mesure des mois qui passaient. puis il y a eu le premier rendez-vous médical, la première photographie de leur fille, les premiers mots doux. sans même s'en rendre compte, il était tombé amoureux de rosie et de son caractère bien trempé, de cette femme qui savait ce qu'elle voulait, qui lui criait qu'elle n'avait pas besoin de lui, qui ne se laissait pas marcher sur les pieds, qui se foutait de l'avis des autres. et au final, ce qui était apparu comme une erreur n'apportant que des regrets s'était en fait avérer être la meilleure décision de sa vie. lewis dit souvent qu'il n'aura jamais aimé qu'une seule femme. quand moïra ouvrit les yeux pour la première fois, ils étaient ensemble, bien décidés à élever leur fille comme bon leur semble. ils se sont aimés, passionnément, peut-être trop parfois. d'un tempérament jaloux, lewis ne cessait de se méfier des hommes qui pouvaient roder autour de rosie, la peur de la perdre lui tordait le ventre. un couple au sein duquel les rires résonnaient autant que les disputes, mais ces dernières ne duraient jamais bien longtemps. rien qu'une étreinte ne puisse effacer. après plusieurs années de vie commune, son genou touchait le sol pour elle alors qu'il était de ceux qui ne croyait pas en cette connerie qu'était le mariage. il était bien loin le temps où elle descendait l'allée pour le rejoindre dans sa longue robe blanche. après vingt ans d'amour, de pleurs et de passion, après quelques années de mariage, tout s'écroulait. c'était fini. tout était fini. après tant d'années à se battre, à tout tenter pour sauver ce qui pouvait rester, elle avait abandonné. elle l'avait trompé, et cette simple pensée réveillait une certaine douleur dans sa main qui s'était écrasée contre le mur sous l'effet de la colère. il n'arrivait pas à l'accepter, lewis. qu'elle est pu être malheureuse au point de se glisser dans les bras d'un autre homme. il s'en voulait d'avoir été aussi aveugle, il lui en voulait d'avoir été aussi lâche. cette confession l'avait détruit, tout ce qu'il avait connu s'effondrer, tout ce qu'ils avaient construit se retrouver tout à coup sans fondations. jamais on ne l'avait blessé de la sorte, mais il était prêt à lui pardonner, lewis, parce qu'il ne voulait rien d'autre qu'elle. mais elle en avait décidé autrement. les papiers du divorce sur la table du salon lui filaient la nausée, l'idée qu'elle passe ces nuits avec son amant aussi. il lui en voulait, lewis. trop pour le lui dire, pas assez pour la détester. alors, il fait tout pour la blesser à son tour, pour se prouver qu'elle tient à lui autant qu'il ne tient à elle. il fait tout son possible pour gâcher sa nouvelle relation, il est insupportable, toujours là où elle ne l'attend pas, toujours à rajouter ce petit grain qui la fait tourner en bourrique. parce qu'il la connait si bien qu'il sait exactement ce qu'elle déteste, il sait comment l'atteindre, où frapper pour faire mal espérant secrètement qu'elle revienne. la guerre est déclarée. il continuera de frapper son connard de compagnon quand l'envie lui en prend, il continuera de rayer sa voiture "par accident", et de marcher sur ses fleurs aussi, et il gardera les affaires qu'elle a laissé chez eux et qu'elle veut à tout prendre récupérer. 03. n'ayant jamais mis le pied à l'université et se retrouvant père à l'âge de dix-neuf ans à peine, lewis a pendant longtemps enchaîné les petits boulots. son cv est bien rempli, la liste est longue de livreur de pizza, à caissier en passant par commis de cuisine et vendeur de chaussures. écrire avait toujours été une passion pour lui, mais cette idée restée quelque part dans son esprit, alors que la responsabilité d'un enfant pesait déjà dans sa vie. devenir écrivain semblait bien lointain, trop idéaliste et peu convenable pour la vie qu'il avait à cette époque. tout ce qui comptait c'était sa fille. le reste, sa personne y compris, passait après elle. 04. moïra. sa fille. cet être inattendu qui a bouleversé sa vie. il est de ceux qu'on range dans la catégorie "papa poule", ceux qui n'ont d'yeux que pour leur fille, ceux qui ont un fusil au fond du garage pour faire fuir les prétendants parce qu'à ses yeux personne ne la mérite. ils ont toujours été liés par un lien particulièrement fusionnel. celle qui dormait paisiblement sur son torse il y a une vingtaine d'années était devenue son essentiel. malgré son jeune âge lors de sa naissance, lewis a toujours fait de son mieux pour elle. même si elle est désormais devenue une jeune femme ils passent beaucoup de temps ensemble -peut-être pas assez au goût de lewis pourtant. les batailles de sabres lasers dans le salon, les soirées karaokés, les nuits blanches passées à regarder des films d'horreur ou à s’empiffrer de gaufres. lors du divorce, moïra était d'un grand soutien, changeant les idées de son père qui n'arrivait -et n'arrive toujours pas d'ailleurs- à tourner la page. il l'aime. elle est ce mélange, un peu de lui, un peu de rosie, qui les lient à jamais. elle est tout. 05. lester, c'était le sale gamin de dix ans son aîné avec qui il passait son temps à se battre. la mère barclay s'était liée d'amitié avec la famille mcmanus alors même s'il ne pouvait pas s'encadrer, les enfants se côtoyaient. puis avec le temps et prenant de l'âge, leur relation a évoluée. au départ bons amis qui se croisaient de temps à autres, ils en sont arrivés à ne plus se lâcher. eux qui se détestaient gamins étaient devenus presque inséparables. lewis est celui qui donne un coup de pied au cul à lester et qui le force à sortir de sa tanière -parce que voir lester complètement déchiré, ça vaut le coup. puis quand la femme de lester a disparue, il était celui qui passait tous les matins pour lui ramener à manger pour le petit-dej, celui qui vérifiait que tout aille bien, celui qui venait tendre l'oreille pour écouter ses peines. depuis le temps, lewis le considère comme l'aîné qu'il n'a jamais eu. il a aussi été présent lors de son divorce, tentant de lui remonter le moral, même si lewis clamait haut et fort que ça ne l'atteignait pas. le détachement c'est sa meilleure arme, même avec les gens les plus importants de sa vie, parce qu'il refuse que rosie ait une telle emprise sur lui. 06. une rencontre au-dessus d'une bière, ça ne s'oublie pas. surtout quand ce sont les mêmes raisons qui vous ont poussé vers l'alcool. quelques temps après son divorce, il a rencontré vicky. vicky et son rire qui réchauffe le cœur, son visage d'ange et son cœur en miettes. elle l'a touché au premier regard, ils se comprenaient parce qu'ils traversaient la même chose. leurs vies se font écho, leurs regrets et leurs espoirs aussi. un être parti qu'on veut récupérer. alors c'est bien souvent qu'il se réfugie chez elle lorsque sa fille n'est pas là, pour descendre des pots de glaces en insultant leurs ex de tous les noms, pour regarder des comédies romantiques à la con et cracher sur l'amour. et pour joindre l'utile à l'agréable, de temps en temps, ils se filent un coup de main pour faire naître la jalousie. lorsque lewis est invité quelque part et qu'il sait que rosie l'est aussi, il emmène vicky à son bras, jouant au couple parfait, juste pour la faire réagir. il aime dire qu'il est avec vicky pour faire croire à rosie qu'il est passé à autre chose. 07. il y a maintenant six ans, il a sorti un livre. rien de plus qu'une copie de sa vie, qu'une retranscription de ses pensées. il n'a pas un seul instant pensé que ça pourrait marcher, que les gens l'achèteraient. il le faisait pour lui, pour rayer cette ligne de sa bucket list. puis le livre fut un best-seller et les gens se ruaient à sa porte pour d'autres livres. il a alors arrêté les petits boulots et s'est consacré à l'écriture à temps plein. trois ans après, il en a sorti un deuxième qui a rencontré le même succès que le premier. en y repensant, c'est à cette période là que les choses se sont dégradées avec sa femme. peut-être avait-il pris le melon, peut-être faisait-il trop de charme aux fans, peut-être descendait-il trop de bouteilles de whisky lorsqu'il passait ses nuits à écrire. il n'en savait trop rien. ce qui était sûr, c'était que depuis que rosie n'était plus avec lui, les mots sonnaient faux, ses doigts tremblaient au-dessus de la machine, ses pensées s'emmêlaent. il s'était alors rendu compte qu'elle était celle qui l'avait inspiré pour ce bouquin. il entendait son agent lui crier qu'il avait des dates à respecter alors que sa muse était loin maintenant. il n'avait pas le cœur à écrire en ce moment, lewis. il fait comme si de rien n'était, s’asseyait quand même à son bureau, tapait deux mots, déchirait la feuille, la jetait -loupait la poubelle- et finalement il sortait de la maison se cherchant une quelconque excuse. il n'y arrivait pas. pas sans elle. 08. --

en vrac: fume comme un pompier et a tendance à abuser de la boisson (il se dévoue, c'est pour décoincer lester la plupart du temps) - est fan de comédies musicales (à cause de sa fille) - travaille vraiment à réduire le nombre de gros mots qu'il utilise au quotidien - adore jouer la star lorsqu'il croise des fans, surtout lorsque les fans en question sont des jeunes femmes à forte poitrine (s'il fait ça devant vous, frappez le) - peu de sujets le mettent mal à l'aise (pour ne pas dire aucun) - est très dépensier depuis la réussite de son livre - trouvant qu'il ressemble à un puceau rasé, il ne se rase que très rarement - grand fan de jazz - est un gros dormeur (surtout en hiver) - très galant et déteste l'irrespect envers la gente féminine - en vient facilement aux poings malgré son petit gabarit - ne comprend rien aux nouvelles technologies, il prend des cours avec sa fille depuis peu de temps pour apprendre à tweeter et textoter - absolument pas pudique - ne sait pas cuisiner, se nourrit essentiellement de pizzas et de sushis qu'on lui livre - pas très habile de ses mains - uc

XX.

Si tu avais l'occasion d'anéantir ton pire ennemi, le ferais-tu? En trois lignes minimum, répond à cette question avec la plus grande honnêteté possible. Trois lignes c'est pas très long et on y est vite, la preuve t'en as déjà lu la moitié, tu verras c'est pas dure comme exercice, promis! Mais si tu veux faire plus, vas y! On a tous des secrets, jusqu'où irais-tu pour protéger les tiens? En trois lignes minimum, répond à cette question avec la plus grande honnêteté possible. Trois lignes c'est pas très long et on y est vite, la preuve t'en as déjà lu la moitié, tu verras c'est pas dure comme exercice, promis! Mais si tu veux faire plus, vas y! As-tu déjà été persécuté par quelqu'un? ça marche si je dis que oui, par mon ex-femme ? --

started from the bottom, now we're here
La partie la plus importante de la fiche de présentation, il s'agit de l'histoire. Vous pouvez la rédiger comme vous le souhaitez (anecdotes ou tout simplement sous forme d'histoire régulière). Cependant, nous demandons au moins 30 lignes, sachant que le cadre est relativement petit, ce sera assez simple à réaliser. Du coup, vous êtes libre de créer, à vos bloc notes. Bonne chance!

Code:
<taken>james mcavoy</taken> ≻ <name>lewis barclay</name>


Dernière édition par Lewis Barclay le Sam 10 Mar - 23:35, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 20:55

un de plus parce que j'ai tendance à être bavarde
si vous voulez un lien avec le gugusse, n'hésitez pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 323
faceclaim : ...
pseudo (prénom) : ...
multinick : ...

age : ...
civil status : ...
studies/job : ...

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 21:05

bienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 07/03/2018
textos reçus : 13
faceclaim : portman, abisror - gifs, tumblr.
multinick : nope.

age : thirty-six yo, already, damn.
civil status : seperated and pretty much broken ever since ; mother of three.
studies/job : fallen hollywood star, now trying to teach some kids how life works (primary school teacher).

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 21:10

j'ai pas les mots tellement t'es parfait, l'avatar, le pseudo, ce que je lis déjà
viens, on monte un club de divorcés de son amour de jeunesse qui ont une fille

bienvenue parmi nous

_________________
❝ YEAH I'VE BEEN BURNING UP SINCE YOU LEFT ❞ Oh, have you ever called, I will burst straight back. Give you my forgiveness and the shirt off my back. No friends to turn to, yeah, I messed up that. Wish we could smoke again just for a day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 21:16

merci
@Vicky Uinseann, omg omg natalie on se mpotte pour parler lien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 46
faceclaim : debnam-carey. (tami jolie)
multinick : /

age : twenty-six.
civil status : these violent delights have violent ends.
studies/job : how to get away with a murderer. (lawyer)

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 21:20

OH OH JAMES
quel choix ! moi je dis peu importe le cheveu blanc tu restes sexy je te rassure
et l'ex-femme CRAINT genre UN MAX elle trompe elle quitte et elle se laisse même pas récupéré gentiment la guenon je suis choquée
la citation de wave en plus
bref la suite !
bienvenue parmi nous

_________________
How can I say this without breaking. How can I say this without taking over. How can I put it down into words. When it's almost too much for my soul alone. I loved and I loved and I lost you and it hurts like hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 21:22

@Soizic Asriel a écrit:
OH OH JAMES    
quel choix ! moi je dis peu importe le cheveu blanc tu restes sexy je te rassure  
et l'ex-femme CRAINT genre UN MAX     elle trompe elle quitte et elle se laisse même pas récupéré gentiment la guenon je suis choquée      
la citation de wave en plus  
bref la suite !    
bienvenue parmi nous  


lewis n'est pas parfait non plus, attends mais t'as raison, elle craint, elle devrait retourner avec lui
merci pour tous ces compliments en tout cas, ça fait grave plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 29
faceclaim : sam smith (HOODWINK)
pseudo (prénom) : s.
multinick : nope

age : twenty-five dead stars.
civil status : like a rolling stone, love is a stranger thing for him
studies/job : underco

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 22:15

mcavoy my baby je sais pas encore quoi mais je veux un lien j'aime déjà le perso bienvenue par ici mon chat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 22:42

@Blue Reynolds a écrit:
mcavoy my baby     je sais pas encore quoi mais je veux un lien   j'aime déjà le perso     bienvenue par ici mon chat  

oh sam quel choix, je l'ai jamais vu sur un forum
avec grand plaisir pour le lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 07/03/2018
textos reçus : 12
faceclaim : nathan niehaus + Morrigan
pseudo (prénom) : margaux
multinick : non

age : vingt-trois ans
civil status : heartbreaker/breaking, just guess in my eyes darling
studies/job : vendeur de rêve, petits boulots un peu partout, coursiers, livreurs.. rien de glorieux. la tentation de gagner plus

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 22:51

j'adoooore le perso quoi
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 29
faceclaim : sam smith (HOODWINK)
pseudo (prénom) : s.
multinick : nope

age : twenty-five dead stars.
civil status : like a rolling stone, love is a stranger thing for him
studies/job : underco

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 22:57

@Lewis Barclay a écrit:
@Blue Reynolds a écrit:
mcavoy my baby     je sais pas encore quoi mais je veux un lien   j'aime déjà le perso     bienvenue par ici mon chat  

oh sam quel choix, je l'ai jamais vu sur un forum
avec grand plaisir pour le lien

je viendrais hanter ta boite mp soon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 23:04

@Nino Miller a écrit:
j'adoooore le perso quoi  
bienvenue  

oh merci, c'est beaucoup trop gentil

@Blue Reynolds a écrit:
je viendrais hanter ta boite mp soon    

je t'attends mon beau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 40
faceclaim : matthew @dandelion
pseudo (prénom) : baltic #léa
multinick : --

age : 48 -holy shit
civil status : married to a ghost
studies/job : seriously in love with dead people, undertaker and gravedigger like dad, and the dad of his dad, and the dad of the da-

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 23:13

@Vicky Uinseann a écrit:
viens, on monte un club de divorcés de son amour de jeunesse qui ont une fille

moi je dit, on monte juste un club des anciens de laurels déprimé d'amour,
histoire que je puisse me rajouter à vous plz

@Soizic Asriel a écrit:
quel choix ! moi je dis peu importe le cheveu blanc tu restes sexy je te rassure  
je trouve même qu'un cheveux blanc,
ça attire plus soizic qu'on ne le pense
court lewis, court, tu sais pas dans quoi tu t'embarques
avec elle


MENFIN
MISE A PART MON BLABLA QUOTIDIEN
(ouais, faut bien que je remplisse mes quota Rolling Eyes )
ce début de fiche, c'est pas assez pour mes pupilles
alors tu te bouges et tu me finis ça fissa
puis écrivain sexy,
ça va super bien à la bouille de mcavoy
mcavoy, putaing de fanstasme btw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 23:18

@Lester McManus a écrit:
@Vicky Uinseann a écrit:
viens, on monte un club de divorcés de son amour de jeunesse qui ont une fille

moi je dit, on monte juste un club des anciens de laurels déprimé d'amour,
histoire que je puisse me rajouter à vous plz

@Soizic Asriel a écrit:
quel choix ! moi je dis peu importe le cheveu blanc tu restes sexy je te rassure  
je trouve même qu'un cheveux blanc,
ça attire plus soizic qu'on ne le pense      
court lewis, court, tu sais pas dans quoi tu t'embarques
avec elle        


MENFIN
MISE A PART MON BLABLA QUOTIDIEN
(ouais, faut bien que je remplisse mes quota Rolling Eyes )
ce début de fiche, c'est pas assez pour mes pupilles
alors tu te bouges et tu me finis ça fissa
puis écrivain sexy,
ça va super bien à la bouille de mcavoy  
mcavoy, putaing de fanstasme btw  

ALORS tu te joins à nous quand tu veux, parce que bordel de c*l matthew quoi ce gars est mon dieu, excellent choix d'avatar, jvsijvfkdlkbn je te harcèle vite pour un lien
et on est d'accord, mcavoy, un putain de fantasme
merci pour votre accueil, ça fait plaiz, vraiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 46
faceclaim : debnam-carey. (tami jolie)
multinick : /

age : twenty-six.
civil status : these violent delights have violent ends.
studies/job : how to get away with a murderer. (lawyer)

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 23:30

@Lester McManus a écrit:
@Vicky Uinseann a écrit:
viens, on monte un club de divorcés de son amour de jeunesse qui ont une fille

moi je dit, on monte juste un club des anciens de laurels déprimé d'amour,
histoire que je puisse me rajouter à vous plz
ou tu pourrais aussi demander le divorce ce serait pas mal Arrow

@Lester McManus a écrit:
@Soizic Asriel a écrit:
quel choix ! moi je dis peu importe le cheveu blanc tu restes sexy je te rassure  
je trouve même qu'un cheveux blanc,
ça attire plus soizic qu'on ne le pense      
court lewis, court, tu sais pas dans quoi tu t'embarques
avec elle        

ça cancane dans mon dos comme ça?  
puis ça donne des conseils que ça suit pas beaucoup hein

(sorry lewis tu apprendras vite que lester et moi on aime flooder )

_________________
How can I say this without breaking. How can I say this without taking over. How can I put it down into words. When it's almost too much for my soul alone. I loved and I loved and I lost you and it hurts like hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 23:33

@Soizic Asriel a écrit:

ça cancane dans mon dos comme ça?  
puis ça donne des conseils que ça suit pas beaucoup hein

(sorry lewis tu apprendras vite que lester et moi on aime flooder )

j'aime ça aussi, t'inquiète
btw garde moi un lien, honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 40
faceclaim : matthew @dandelion
pseudo (prénom) : baltic #léa
multinick : --

age : 48 -holy shit
civil status : married to a ghost
studies/job : seriously in love with dead people, undertaker and gravedigger like dad, and the dad of his dad, and the dad of the da-

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 23:36

@Lewis Barclay a écrit:
ALORS tu te joins à nous quand tu veux, parce que bordel de c*l matthew quoi ce gars est mon dieu, excellent choix d'avatar, jvsijvfkdlkbn je te harcèle vite pour un lien
et on est d'accord, mcavoy, un putain de fantasme

(mate moi ça soizic, enfin quelqu'un qui me mate
pour ma vrai valeur Rolling Eyes )
je vais flooder dans ta boite mp comme c'est po permis
puis alors là matthew + avoy laisse tomber,
toutes les culottes de laurels : dans la poche


@Soizic Asriel a écrit:
ou tu pourrais aussi demander le divorce ce serait pas mal Arrow

ça cancane dans mon dos comme ça?  
puis ça donne des conseils que ça suit pas beaucoup hein

(sorry lewis tu apprendras vite que lester et moi on aime flooder )

ça cancane, ça cancane, elle fait pas mieux la gamine Rolling Eyes
puis cesse de faire tout ce mélodrama tout ça parce que miss soizic
elle pleure de ne pas pouvoir réellement avoir lester physiquement ET
(surtout)mentalement Arrow

puis le divorce, il voudrait bien
mais y'a personne pour signer ses papiers

(QUOI ?? nous flooder ??? à peine )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 23:41

@Lester McManus a écrit:
@Lewis Barclay a écrit:
ALORS tu te joins à nous quand tu veux, parce que bordel de c*l matthew quoi ce gars est mon dieu, excellent choix d'avatar, jvsijvfkdlkbn je te harcèle vite pour un lien
et on est d'accord, mcavoy, un putain de fantasme

(mate moi ça soizic, enfin quelqu'un qui me mate
pour ma vrai valeur  Rolling Eyes )
je vais flooder dans ta boite mp comme c'est po permis
puis alors là matthew + avoy laisse tomber,
toutes les culottes de laurels : dans la poche  

ah mais tellement, mon dieu, le duo de fou  
je t'attends bb, harcèle moi


@Soizic Asriel a écrit:
ou tu pourrais aussi demander le divorce ce serait pas mal Arrow

@Lester McManus a écrit:
ça cancane dans mon dos comme ça?  
puis ça donne des conseils que ça suit pas beaucoup hein

(sorry lewis tu apprendras vite que lester et moi on aime flooder )

ça cancane, ça cancane, elle fait pas mieux la gamine  Rolling Eyes
puis cesse de faire tout ce mélodrama tout ça parce que miss soizic
elle pleure de ne pas pouvoir réellement avoir lester physiquement ET
(surtout)mentalement  Arrow

puis le divorce, il voudrait bien
mais y'a personne pour signer ses papiers  

(QUOI ?? nous flooder ??? à peine     )

je vois pourquoi tu veux faire partie de la bande de vieux à la vie pourrie, ça m'a l'air compliqué tout ça
les gonzesses, je te jure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 40
faceclaim : matthew @dandelion
pseudo (prénom) : baltic #léa
multinick : --

age : 48 -holy shit
civil status : married to a ghost
studies/job : seriously in love with dead people, undertaker and gravedigger like dad, and the dad of his dad, and the dad of the da-

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Jeu 8 Mar - 23:54

@Lewis Barclay a écrit:

ah mais tellement, mon dieu, le duo de fou  
je t'attends bb, harcèle moi


je vois pourquoi tu veux faire partie de la bande de vieux à la vie pourrie, ça m'a l'air compliqué tout ça
les gonzesses, je te jure

tu seras po déçu

les petites donzelles de laurels, je t'en parle pas
on est beaucoup mieux sans elles
(même si jav, avoir des nouvelles de ma femme
ça serait pas trop regretté nn plus Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Ven 9 Mar - 0:01

@Lester McManus a écrit:
@Lewis Barclay a écrit:

ah mais tellement, mon dieu, le duo de fou  
je t'attends bb, harcèle moi


je vois pourquoi tu veux faire partie de la bande de vieux à la vie pourrie, ça m'a l'air compliqué tout ça
les gonzesses, je te jure

tu seras po déçu  

les petites donzelles de laurels, je t'en parle pas
on est beaucoup mieux sans elles  
(même si jav, avoir des nouvelles de ma femme
ça serait pas trop regretté nn plus  Rolling Eyes )

on va faire de grandes choses ensemble, je le sens
tellement, trop de soucis les nanas, ça met dans tous les états
(j'avoue que moi aussi autre chose que des insultes de la part de mon ex-femme ne serait pas de refus lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 06/03/2018
textos reçus : 53
faceclaim : christian hogue © Mary
pseudo (prénom) : mary
multinick : aucun

age : 29 ans.
civil status : en couple, dans une relation non exclusive, avec un homme dont il est complètement fou amoureux depuis plus de quatre ans. Une relation solide, qui lui permet de garder confiance en ce rêve, parfois utopique pour ses proches.
studies/job : danseur professionnel, qui enchaîne les auditions. Musicien en solo, qui écume les sessions dans les bars de la ville et qui enchaîne les petits boulots pour pouvoir survivre.

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Ven 9 Mar - 18:30

Bienvenue sur le forum avec le magnifique JAMES !
Bonne chance pour ta fiche et surtout amuses-toi bien parmi nous !

_________________

☆☆☆ Stay with me! Oh stay with me; you're right where you are supposed to be!
The very moment that I found my sight, you're forever by my side.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/11/2017
textos reçus : 385
faceclaim : natalia dyers@thinkky
pseudo (prénom) : poppies, lou
multinick : brookelle, la belle arnaqueuse

age : le cap de la vingtaine approche
civil status : comme si les soucis actuellement présent ne suffisaient pas
studies/job : serveuse au diner du coin

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   Sam 10 Mar - 15:45

bienvenue parmi nous

_________________

one, don't pick up the phone, you know he's only calling cause he's drunk and alone. two, don't let's him in, you have to kick him out again. three, don't be his friend, you know you're gonna wake up in his bed in the morning and if you're under him you ain't getting over him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: - don't look back in anger (lewis)   

Revenir en haut Aller en bas
 
- don't look back in anger (lewis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: Time to say hello-
Sauter vers: