AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 blue is the warmest color (Aëlyah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 13:43


 
Aëlyah Warren
  Les mots se font rares, mais peu importe, les silences comptent aussi et on a toute la nuit
  crédit @tumblr + fauve

 
identification complète. Aëlyah Warren. Ce prénom est un dérivé de Aelia (Eudoxia) qui fut impératrice d'Orient au Ve siècle. lieu et date de naissance. Sioux falls, ville la plus peuplée du Dakota du Sud. 15 août 1992, un soir d'été, là où il faisait chaud à crever.  âge. 25 années, il parait que blonde, elle fait plus jeune. Lorsque ses cheveux sont teints, elle fait plus âgée. Difficile de juger. boulot ou études. étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère. situation familiale. mère morte, père ayant renoncé à ses droits parentaux. Elle s'en sort plutôt bien seule, la demoiselle étant sociale elle considère ses amies comme sa famille. statut. un amour d'un jour, un amour toujours ? Une éternelle romantique. Elle compte, une seule relation sérieuse à son compteur. les autres ? Des sex-friends, des histoires trop courtes pour compter. célibataire. l'amour, elle y croit, dur comme fer.finances. $$$$$ orientation sexuelle. hétérosexuelle, même si embrasser ses amies n'a rien d’inhabituel. plus grande qualité. L'auto-dérision : il en faut. Parait-il, que cette fille ne se vexe jamais, qu'elle possède toujours cet immense sourire et qu'il faut toucher un point sensible pour venir l'énerver lorsqu'il est question de sa personne. Elle rit d'elle-même, de son physique de petite américaine qui passe pour une allumeuse, mais qui possède une âme plus proche de wonder-woman que de Daisy dans Mario. Il faut savoir rire de tout, rire de ses défauts et de ses fautes, prendre du recul et toujours venir remettre en cause son attitude. Elle n'est pas parfaite, elle connaît ses mœurs et fort heureusement, il semble impossible de venir la blesser lorsqu'il est question d'elle. La clé pour se supporter, est de rire de son identité.  plus grand défaut. Impulsive : il paraît qu'on à qu'une vie. Il paraît, qu'il faut défendre autrui envers et contre tout. Une envie, et elle s’exécute la gosse. La sensation de liberté, de se laisser tomber au bout d'une corde ou de simplement répondre au besoin maladif de vivre : pourquoi écouter son corps quand on peut écouter son coeur.

 
zodiac bundy cullen manson

  prénom (ou pseudo) QQ, le brave, THE QQ + tu viens d'où De Bretagne    + où as-tu trouvé le forum? le hasard, puis un trio m'a motivé à ramener mes fesses (#Dolores #Ashton #Laserian)    + tu es (x) un inventé - () un prélien - () un scénario.

 
You are the last jedi ? i am the first vendredi
 

I - Un monde en noir et blanc teinté de bleu. Sa vision se limite aux gris, connaissant des centaines de nuances. Pour elle, le jaune est un gris particulier. Cela offre à la demoiselle la capacité de ne jamais sortir avec du rose et du vert sur le dos. Cette maladie porte un nom : Achromatopsie complète, et son chromosome X est touché, justifiant la présence du bleu. En réalité, elle porte des lentilles, et son monde est sans doute aux yeux des autres « fade », tandis qu'elle le perçoit simplement plus nuancé dans une seule teinte : on n'est jamais tout blanc ou tout noir.

II – La survivante du drame de « La Joconde de Sioux falls ». Une histoire terrible, une mise à mort de trois jeunes gens, de façon terrible et mettant en scène une violence inouïe. De cette terrible soirée d'Halloween, il ne restera qu'une seule survivante : Aëlyah Warren. Une gosse sans histoire, une fille qui n'était personne et pourtant qui se retrouva en première page de la presse locale avec pour surnom « la joconde inachevée ». Une histoire glauque, qui semble loin derrière. Une histoire glauque, qui est le fruit d'une manipulation médiatique et d'un mensonge au nom de la justice, au coeur du vice.

III -  Étudiante en relations internationales. Lorsqu'elle vivait encore à Sioux Falls, elle effectuait des études de cinéma, une passion qui la guidait et la portait aux nus. Après le drame, elle renonça à cette filière, trouvant que son histoire avait déjà tout d'un mauvais film. Elle renonça à cela, pour répondre à un nouveau projet : les relations internationales. Elle se lança dans des études de langue pour ensuite intégrer un cursus axé sur la politique internationale. La gosse, elle se rêve à tout. La pension militaire octroyée après la mort de sa mère fut conservée, l'état venant prendre la gosse sous son aile. Aujourd'hui, cette aide lui permet de subvenir à ses besoins et de par dessus tout lui accorder du temps pour le bénévolat, les associations sont une partie importante de sa vie. Une chance ? Difficile d'estimer si retrouver sa mère avec une balle dans la tête fut une chance.

IV – On dit qu'il vaut mieux l'avoir en amie, qu'en petite amie. Triste ironie, pour cette éternelle romantique. Sa sexualité, fut compliquée par la vie. Aujourd'hui, elle semble plus attachée à rejeter tous ceux qui voudraient lui plaire plus qu'un soir, mais à dire vrai : ils finissent tous par lui dire au-revoir. Parce qu'il est vrai, que l'amie, la pure et la vraie est inestimable en elle. Celle qui décroche le téléphone à minuit, celle qui menace un petit copain malveillant, ou encore celle qui serait prête à encaisser les coups de rage de ceux qui n'avaient rien d'autre que la misère de la colère. Bienveillante, mais inaccessible en amour. Ce n'est pas l'envie qui manque, mais son passé l'empêche de concrétiser. Une passionnée, freinée par la réalité.

V – Lâcher prise. La gosse qui s'est barrée avec un sac à dos et qui s'est retrouvée à faire un road trip dans le pays à 19 ans. La gosse qui a besoin de sentir son coeur vibré, qui veut s'envoler toujours plus loin. Une sportive, fort heureusement. Il faut parfois apprendre à lâcher prise, à arrêter de compter les verres dans un bar, arrêter de compter l'argent et de céder à la pulsion. Impulsive, et amatrice de sensations fortes. Son monde est peut-être visuellement moins coloré, mais il est d'autant plus nuancé. Il faut vivre, même si cela implique de se casser un bras : saut à l'élastique, escalade, sport de combat et parfois tout simplement de rouler jusqu'à la mer et s'y baigner en plein hiver. Le monde n'a de frontière que celles que l'individu de raison s'impose – sans raison.

VI – Possessive. Maladivement, prête à se laisser bouffer par cette sensation étrange. La jalousie est irrationnelle, mais la possessivité est malsaine. La nuance est là, mais la gosse possède un amour prononcé pour l'authenticité des relations, le fait que chaque relation soit unique. Rancunière Le pardon doit se mériter, et il est plutôt admis que démarrer une guerre avec Aly' est admettre que l'amitié est morte. Volage ? Cette idée semble acquise lorsqu'il est possible de l'admirer danser en soirée. Celle qui n'a pas besoin de boire pour s'amuser et qui se refuse à s'enfermer dans un rôle de fille timide. Dépravée, serait sans doute plus plaisant – n'est-il pas toujours agréable de provoquer ? Romantique L'amour unique, cette conne y croit. Amoureuse des chats Qui n'aime pas les chats ? Tout le monde aime les chats. Humaine . Facile d'accès, et toujours prête à se dévouer aux autres. Il n'est pas utile de venir l'expliciter, mais autrui est tout pour elle. S'il faut choisir entre sa vie et celle des autres, alors, l'autre peut s'estimer heureux d'être tombé sur une fille – meurtrière - sensible. Sarcastique. L'humour est la meilleure défense, l'humour est juste la meilleure attaque. Elle aime les autres, et cette gamine n'est jamais toute seule. Sociable. Sa vie, elle la consacre aux autres et cela explique pourquoi cette gosse semble s'attacher à tout le monde. Tatouée. Une phrase, en arabe, dans le bas de son dos. la seule véritable langue étrangère qu'elle semble parler d'ailleurs tant elle est mauvaise en espagnol.

  Si tu avais l'occasion d'anéantir ton pire ennemi, le ferais-tu? L'ennemi, le pire, le vrai : c'est son reflet dans la glace. Devoir supporter ses fautes, ses crimes et toujours entretenir cette image pour le reste de la société. Il faut donc comprendre, que si elle espérait réellement en finir avec son pire ennemi : elle prendrait l'arme dans sa table de chevet et se tirait une balle dans la tête. Ses ennemis, sont déjà morts. On a tous des secrets, jusqu'où irais-tu pour protéger les tiens? Quels secrets ? Les secrets existent seulement si la personne se confie, vient admettre un crime. Ce qui attend la blonde si ses secrets sont dévoilés porte un nom simple : la peine de mort. L'état du Dakota du sud appliquant toujours cette derrière, voilà ce qui risque de lui arriver dans la gueule. Alors, elle ne cache rien : elle vit le mensonge.  As-tu déjà été persécuté par quelqu'un? Le bourreau, est anonyme. Il porte éternellement un masque, pour s'assurer de ne pas être la dernière image de la victime. Le persécuteur, aime à s'affirmer, à se pavaner pour admirer la peur chez sa victime. L'erreur du persécuteur, est qu'il est supérieur en tout point. Oui, elle a déjà été persécutée et aujourd'hui, elle s'est condamnée à ne jamais oublier le visage de ceux qui furent ses monstres d'un soir. Le bourreau, à bien de la chance, lui.

  L'Art de perdre: fantasme de vérité

31 Octobre, Commissariat de Sioux falls 22H47, Commissariat Les pieds dénudés, le regard dénué de passion, le silence mortuaire dans ses artères. Elle avançait, poussant délicatement la porte, un arc à la main alors qu'une hache traînait dans son autre main, traînant sur le sol. Le regard apeuré des policiers, venant alors se glisser derrière celle qui n'abandonnait pas son sourire. La panique s'instaurait dans le regard des autres, tandis que dans un silence glaciale, elle emprunta la porte du commissariat, alors que ses yeux se posèrent sur l'horloge, la brune se dirigea dans le même silence laborieux qui ornait sa tête face à cet inspecteur qui dévisagea la demoiselle, venant lui demander ce qu'elle désirait et alors qu'elle venait à laisser tomber son arc à terre ainsi que la hache, venant briser d'un son aigu le terrible silence qui bousculait sa tête. « Je viens dénoncer un quadruple homicide, par moi. Le premier, se trouve dans le confessionnal de l'Eglise, les trois autres, se trouvent dispersés dans la maison des O'Connor Avenue de la Joconde. » Et un sourire timide se dessina sur son visage alors qu'elle venait à finalement croiser son reflet ensanglanté dans un miroir, ses mains baignées dans le sang de ceux qui avaient croisés sa route, et brusquement son souffle sembla se taire.

31 Octobre, Commissariat de Sioux falls 23H05 « Il faut que je te pose les questions formelles Aly' : nom et prénom. » Observant la salle d'interrogatoire, alors qu'elle venait retirer sa veste couverte de sang pour l'abandonner et finir en débardeur, les bras contre la table avec la paume vers le ciel tandis que l'inspecteur la dévorait du visage, parce qu'il la connaissait. La brune continuait d'obéir comme une enfant, avec le sourire, tout en conservant sa froideur, qui venait presque déconcerter tant son sourire semblait chaleureux. « Aëlyah Warren, vous voulez que j’épelle mon prénom ? » Le policier sembla fébrile, remerciant la demoiselle d'un geste négatif de la main en prenant des notes. « Où sont vos parents ? » La demoiselle haussa les sourcils quelques secondes, dans la crainte de venir en dire trop. « Ma mère s'est tirée une balle dans la tête quand j'avais 5 ans, et je crois que mon père est en Arizona, il doit tenir un club. Non pas qu'il le dirige, mais il est sans doute le client le plus fidèle, sauf s'il a fait une overdose, ça serait parfait pour combler cette famille dysfonctionnelle. Tu l'sais déjà Andy, j'savais pas que tu étais de garde. » Le policier arrêta la demoiselle d'un geste de la main en venant continuer de prendre des notes avec un regard sombre en coin. Il connaissait la gosse depuis l'enfance, sa fille avait le même âge qu'elle. Tout cela répondait à des formalités et par défaut: il ne restait que lui ce soir.  « Vous vivez toute seule ? » Aëlyah hocha la tête avec un léger rictus. « Oui, ma mère était dans l'armée et son geste entraîna un procès que mon père a gagné puisqu'il jugeait le traumatisme de guerre responsable, donc j'ai la pension de ma mère. » L'agent vint alors à se lever face à cette remarque, récupérant ses notes en indiquant qu'il allait revenir. La demoiselle, entendit la porte claquer et se retrouva à nouveau seule dans cette pièce, dans le silence de sa triste mémoire.


31 Octobre, Commissariat de Sioux falls 23h20. La brune vint à se redresser de sa chaise. Observant la vitre tintée, penchant la tête vers la gauche alors que délicatement elle épousa la vitre de sa main droite, encore couverte du sang séché de ses victimes. La salle était toujours vide, mais elle savait qu'Andy était de l'autre côté à se demander: comment allait-il faire pour arrêter une gosse qu'il connaissait depuis toujours ?  « Quadruple homicide, le premier hier soir, et les trois autres ce soir. » La brune laissa glisser sa main sur la vitrine, entraînant des couinements désagréables, mais restant de marbre. « Je ne pouvais pas tuer les quatre en même temps, je voulais qu'ils ressentent la peur, qui m'a dévoré, durant des années. Quand ils ont brisé ma vie, et qu'en retour, ma promesse fut de briser la leur. » La demoiselle se retourna finalement à l'écoute de la porte qui venait s'ouvrir. Andy revint, alors qu'il déposa la hache d'un geste brusque sur la table, couverte de plastique. « Putain Aly' t'as pas la force de porter un truc pareil. » La brune afficha un sourire en coin, presque triste. « Tu serais surpris de ce que je peux faire. »

31 Octobre, Commissariat de Sioux falls 23h25. « Je savais qu’Édouard possédait de la culpabilité, et que chaque année pour la date anniversaire, il venait se confesser. » La brune continua à se promener dans la pièce, déplaçant sa main sur la table, glissant ses phalanges sur le plastique. Laissant échapper un rire légèrement méprisant, triste alors qu'elle venait à se mordre les lèvres. « Il venait geindre, sans réaliser que ce n'était pas le prêtre qui l'écoutait, mais moi. » La demoiselle s'approcha de la hache avec un regard méprisant, venant se saisir de cette dernière alors qu'Andy eu un geste naturel de méfiance. Aëlyah afficha un sourire en venant se saisir de l'arme de manière ferme de ses deux mains. « Et je lui ai planté la hache dans le ventre alors qu'il pensait que le prêtre s'absentait. Mon visage, fut son dernier souvenir alors qu'il venait supplier un pardon : voilà, il est tout pardonné. » La brune vint à remettre la hache à sa place, venant à nouveau rejoindre à son siège comme si cela n'était rien.

31 Octobre, Commissariat de Sioux falls 23h34. « Pour Spencer, Elena et David, cela fut un avertissement. » La demoiselle vint à redresser son regard vers le policier, avec un regard neutre, occultant l'homme qui fut présent dans sa vie personnelle. La brune se contenta alors de s'adresser à ce dernier sans entraves.  « Je suis arrivée devant la demeure, ils étaient tous les trois là. Elena se baignait, alors que David et Spencer discutaient dans une pièce. » La coupable vint à soupirer. « Je suis entrée par le jardin, et lorsque son triste visage de pouf vint à me remarquer, une flèche, vint orner sa boite crânienne. Une seule, et son sang se déversa lentement dans la piscine, symbole écoulé il y a de cela plusieurs années. » La brune baissa son regard quelques instants sur son ventre, déposant une main sur ce dernier, serrant le poing en étant incapable de redresser son visage. « Je suis rentrée dans la maison, et je me suis retrouvée face à ces bâtards. A genoux, le premier s'est plié, David, lui, refusa. Tout ce jeu était le reflet de son orgueil, et ce refus dont je fus la victime, allait se retourner contre lui. Spencer était à genoux et ma flèche vint à transpercer sa gorge, pour les cris dont je fus l'esclave ce soir-là. » La brune redressa le regard, au bord des larmes, avec un sourire en coin. « Et, selon toi : j'ai crevé les yeux les yeux à David avant de le castrer ou après ? » Et le silence vint à nouveau épouser la pièce.


31 Octobre, Commissariat de Sioux falls 23h59. La mise à l'écrit fut dans ce même silence mortuaire, ressentant l'incapacité du policier à préservé son calme.  « Tu as été admise à l’hôpital il y a de cela 4 ans pour un avortement. Quelques mois après, le 3 janvier pour être exact, tu as prétendu avoir subit un viol collectif. Je pense que tu disais vrai. » La brune afficha un sourire triste en laissant couler une larme sur le recoin de joue. « Je disais vrai. » Le policier vint à retourner la feuille en direction de la demoiselle. « Pourquoi te rendre Aly' putain ? Fallait partir, tu mérites tellement de vivre. » La brune secoua négativement la tête. « As-tu la moindre idée de ce qu'ils m'ont volé ? Mon sommeil, mon quotidien, ma vie sentimentale. Cela aura demandé 3 ans, pour que quelqu'un puisse me toucher, autrement que pour combler ce vide affectif et cette sensation que j'étais une catin qui méritait son sort. Je ne vivais pas, inspecteur, alors autant m'offrir l'opportunité de mourir avec dignité ». L'inspecteur resta bouche bée. « Tu espères la peine de mort ? » La gosse vint observer la pendule qui indiquait désormais minuit. « J'espère oublier, Andy ».


1 Novembre, Commissariat de Sioux falls 00H10. Tremblante, elle vint à secouer légèrement sa tête alors que ses cheveux ressemblaient à de la paille et que son teint était cadavérique. « si la victime est âgée de treize ans, mais de moins de seize et que l'auteur est au moins de trois ans l'aîné de la victime. J'avais 15 ans, ils en avait 17 et 18. » L'inspecteur sembla curieux, observant la demoiselle avec attention. « C'est ce que dit la loi de l'état du Dakota du Sud sur la question du viol. Légalement, j'ai pas été violée. » Andy, observa la demoiselle impuissant tandis qu'elle laissait son visage sombrer dans les larmes sans jamais cesser de sourire. L'inspecteur vint alors à déchirer la déposition pour prendre une nouvelle feuille. « Tout ça, n'est jamais arrivé. » Et ce ne fut pas cette histoire, qui fut racontée.

1 novembre, Avenue de la Joconde 10H.  La presse s'enflammait à la suite d'un message anonyme envoyé à tous les journaux de la ville: un crime odieux fut commis dans une maison bourgeoise. Il ne restait qu'une survivante, et cet instant fut immortalisé par la presse. Aly' était vivante, sortant de la maison après une mise en scène minutieuse,  elle devint La Joconde inachevée.


Aujourd'hui. 25 ans, 01H30. La fille qui dansait sur le bar, celle qui était montée, avait finalement décidée de se lasser de ses talons pour se retrouver à jongler entre les verres. Se jouant d'une souplesse à faire fantasmer un chat. La gosse était en combinaison short, avec ses longs cheveux lissés pour l'occasion. Celle qui voyait le monde dans un univers étrange de noir et de blanc, était sans doute la seule apte à saisir la beauté de l'irréalité. La gamine semblait sortir d'un autre univers, comme-ci elle se foutait de cet instant, venant embrasser le moment, embraser son corps au son de la musique. Le pire était sans doute sa meilleure-amie qui était en train de la filmer depuis une table. Son meilleur-ami était perdu dans la foule, mais elle finirait par retomber sur lui une fois qu'elle arrêterait de se dandiner. Cette attitude, reflétait l'absence de platitude de sa vie. L'innocence, la douce amie qui semblait toujours s'enivrer, venir faire vivre la soirée. Aëlyah, n'était pas malheureuse. Elle fuyait son appartement, la seule raison d'y séjourner était d'être avec son chat. Rien de plus rien de moins. La gamine avait cet immense sourire, inévitable, qui venait toujours combler son visage, inonder sa nature. Que restait-il de la gamine du Dakota du sud ? Des terreurs nocturnes, des peurs et une incapacité sentimentale. Pourtant, cela, elle le gardait bien pour elle cette quête de l'oublie. La seule chose qu'elle allait devoir chercher ce soir : ses chaussures à talons. Il faisait -10 degré dehors, et quand on la voyait, on se croyait en été – une yankee dans l'âme, avec une préférence pour la météo sudiste.


 
Code:
<taken>jennifer lawrence</taken> ≻ <name>Aëlyah Warren</name>
   

_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.


Dernière édition par Aëlyah Warren le Sam 10 Mar - 0:13, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 13:52

jlaw, je l'aime tellement
excellent choix d'avatar, bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 14:01


j'te retourne donc le compliment merci en tout cas

_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 323
faceclaim : ...
pseudo (prénom) : ...
multinick : ...

age : ...
civil status : ...
studies/job : ...

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 14:07

bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 08/03/2018
textos reçus : 25
faceclaim : mcavoy; folk soul.
multinick : nope.

age : thirty eight years old.
civil status : divorced, dad of a young woman.
studies/job : succesful writer, suffering from the blank page syndrome.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 14:10

@Aëlyah Warren a écrit:

j'te retourne donc le compliment merci en tout cas

insupportables ces deux-là
hâte d'en savoir plus sur le perso, garde moi un petit lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 14:16

Dany ۞ Merci j'adore ton pseudo, le prénom sonne tellement chou

Lewis ۞ Ils sont géniaux Avec plaisir

_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 04/03/2018
textos reçus : 22
faceclaim : herman. @HOODWINK
pseudo (prénom) : laura.
age : eighteen.
civil status : sidney's boyfriend.
studies/job : student / quaterback

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 15:28

j'suis amoureux.. jennifer me rend tout chose !
bienvenue ici mademoiselle

_________________
WHO'S GONNA STOP US? NOBODY.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 17:03




heyhey merci misster

_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ one million stars ★
in laurels since : 06/03/2018
textos reçus : 53
faceclaim : christian hogue © Mary
pseudo (prénom) : mary
multinick : aucun

age : 29 ans.
civil status : en couple, dans une relation non exclusive, avec un homme dont il est complètement fou amoureux depuis plus de quatre ans. Une relation solide, qui lui permet de garder confiance en ce rêve, parfois utopique pour ses proches.
studies/job : danseur professionnel, qui enchaîne les auditions. Musicien en solo, qui écume les sessions dans les bars de la ville et qui enchaîne les petits boulots pour pouvoir survivre.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 18:28

Bienvenue sur le forum avec la belle Jennifer !
Bonne chance pour ta fiche et surtout amuses-toi bien parmi nous !

_________________

☆☆☆ Stay with me! Oh stay with me; you're right where you are supposed to be!
The very moment that I found my sight, you're forever by my side.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 18:50

Merci sexy monsieur

_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 117
faceclaim : dylan o'brien, luaneshë, anesidora.
pseudo (prénom) : manon.
multinick : aucun.

age : vingt-six ans.
studies/job : deux années de droit avant de renoncer à satisfaire les exigences parentales. en cinquième année d'astrophysique.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 21:17

bienvenue et bon courage pour ta fiche !

Spoiler:
 

_________________
his face was as scarred as the barren worlds he braved and he screamed his heart out, standing on top of mountains. he jumped off cliffs, home was where his heart was but his heart had a mind of its own, swept here and there by the winds ruffling the waves, he could not catch it; so he opened his eyes and ripped apart his chest - and he breathed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 21:25

MANOUNE ralala, que tu es beau, tu sais que j'approuve totalement tes choix de vava, et là j'ai encore adoré ton personnage (oui j'ai lu ta FICHE OKAY )


Jekomé new génération:
 

Non mais, si quelqu'un venait avec Jennifer Lawrence et que ce n'était pas moi... tu serais tellement malheureux, au fond mon acte est totalement désintéressé Puis, Jennifer en mode fun, ça va te changer #bitchforever



_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 03/03/2018
textos reçus : 117
faceclaim : dylan o'brien, luaneshë, anesidora.
pseudo (prénom) : manon.
multinick : aucun.

age : vingt-six ans.
studies/job : deux années de droit avant de renoncer à satisfaire les exigences parentales. en cinquième année d'astrophysique.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 21:45

t'as bien fait de la lire comme ça on va pouvoir cogiter liens.

omg, j'entends jekomé je ne réponds plus de moi
(j'constate sur cette photo qu'aëlyah a renversé son verre sur lui avant la photo, ou qu'il a beaucoup bavé au choix )
mais ils sont beaux

grave, j'aurais l'impression de te trahir rien qu'en regardant qqn d'autre avec j-law en avatar presque

_________________
his face was as scarred as the barren worlds he braved and he screamed his heart out, standing on top of mountains. he jumped off cliffs, home was where his heart was but his heart had a mind of its own, swept here and there by the winds ruffling the waves, he could not catch it; so he opened his eyes and ripped apart his chest - and he breathed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Ven 9 Mar - 21:54

Exactement, et on finira par trouver un nom bien ridicule à notre lien (comme d'habitude ) Puis je devais lire ta fiche, trop de perfection en toi

Sache que j'ai un dossier complet, avec des images et des gifs du genre juste à côté de mon dossier Faithzekiel (mdr coucou je parle chinois )

Ah ta fidélité est sans faille, promis je te serai fidèle forever

_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/11/2017
textos reçus : 385
faceclaim : natalia dyers@thinkky
pseudo (prénom) : poppies, lou
multinick : brookelle, la belle arnaqueuse

age : le cap de la vingtaine approche
civil status : comme si les soucis actuellement présent ne suffisaient pas
studies/job : serveuse au diner du coin

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Sam 10 Mar - 15:28

bienvenue parmi nous I love you
ta fiche est très bien redigée. fiche validée

_________________

one, don't pick up the phone, you know he's only calling cause he's drunk and alone. two, don't let's him in, you have to kick him out again. three, don't be his friend, you know you're gonna wake up in his bed in the morning and if you're under him you ain't getting over him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    Sam 10 Mar - 15:31

Merci

_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: blue is the warmest color (Aëlyah)    

Revenir en haut Aller en bas
 
blue is the warmest color (Aëlyah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: Time to say hello :: Good game-
Sauter vers: