AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (m/libre) chris wood.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: (m/libre) chris wood.   Lun 12 Mar - 0:07


Theobald Stevenson
Better to fight for something than live for nothing
crédit @tumblr + Patton

identification complète. Theobald, ce prénom est celui d'un poète allemand du 17eme que sa mère adorait. Il est donc, presque unanimement surnommé " Theo ". le nom de famille, Stevenson, est diablement simple. âge et lieu de naissance. vingt-neuf années écoulées, Las Vegas, date libre. boulot ou études. Flic, donne des cours de self-défense, bénévolement. Un altruiste dans l'âme, et il a été recruté pour son sourire et sa capacité à capter l'auditoire. statut. Célibataire. Il n'en est pas forcément très heureux, voulant oublier le temps lointain des amours d'un soir. Une année, qu'il s'est rapproché d'une blonde, il le sait, elle le sait sans l'admettre. finances. $$$$$ orientation sexuelle. hétérosexuel, pur et dur, et il n'a jamais douté de ce choix d'ailleurs. plus grande qualité. Sa vertu première, est réclamée par son altruisme et son humour: la victoire revient à l'altruisme. Pour autrui, il donnerait tout. Ce métier, il le fait par passion, parce qu'il est là pour protéger, guider et secourir. Il est plein de belles intentions, il est dévoué et il ne compte en aucun cas changer. Il sait se consacrer aux autres, et en cela, il est un passionné. plus grand défaut. quel serait son pêché ? Entre orgueil et colère, il semble que cela soit cette deuxième option qui l'emporte. Le jeune homme souffre d'une boule au ventre éternelle, venant à constamment le dévorer de l'intérieur. Son instinct protecteur, noyé dans la colère, donnera naissance à un usage de la violence. Tout aspect de sa personnalité semble souffrir de cette colère: sa jalousie, son orgueil ou encore son côté protecteur. Sa passion charnelle semble être la seule, qui occulte sa colère.  groupe. Cullen avatar chris wood
our phones fall we panic. our friends fall we laugh

Chapitre I : Il est bien des choses. Son métier, semble le désigner aujourd'hui, mais le passé aurait pu le pousser dans d'autres chemins. Son parcours, le changea en individu que sa mère ne saurait renier: un sportif né, apte à tous les sports de combat et un adepte des sports en équipe. Un gosse intelligent, qui se lança dans des études de psychologies, avant de finalement renoncer et d'entrer à l'académie pour devenir flic. Un homme donc intelligent, malin et rusé , doublé d'un fin psychologue, avec une forte capacité d'analyse lorsqu'il use de son humour et de son charisme. Tout cela, ne pouvant cacher sa jalousie maladive, sa curiosité, son orgueil, et son incapacité à renoncer, un obsessionnel. Un être doté d'une nature sociable, mais également d'un regard critique assez prononcé. Docteur Jekyll, ne sachant pas cacher la noirceur de Hyde.

Chapitre II : Naître dans la ville de tous les plaisirs: Vegas. Sa mère était une femme douce, aimante, gentille. Son père avait de nombreux défauts, tous plus pourris les uns que les autres. Sa vie, elle était aussi superficielle que cette ville. le gamin était né dans un univers, dont le travers n'était qu'un pas de moins vers la misère. Il y est né, et il se jura de s'envoler: la médiocrité de son enfance, les coups à son innocence, pour un jour connaître l'espérance.

Chapitre III : L'arme retournée contre son père. 19 ans, toujours en train de lutter dans la ville du vice, dans la ville des délits. C'est l'absence qui fit naître en lui de la violence. Chaque coup, contre lui, contre sa mère sembla le porter à mépriser l'identité de son paternel. L'arme, tremblante, mais pourtant son regard terrorisé se transformait à mesure en regard de haine. Cette nuit-là, c'est pour sa mère qu'il attrapa l'arme. Il envisagea, de nombreuses fois de céder à la pulsion, à la passion meurtrière qu'il éprouvait envers son père. Son sang, devenu celui dégoulinant de ses lèvres. Il ne restait, de l'amour de son géniteur que des regards désemparés. Pour sa mère, il l'aurait tué. Ce soir là, le vent sembla tourner. Au petit matin, l'appartement fut délaissé. le père, aux abonnés absents. Le gosse et sa mère, vinrent à rouler pour le Montana, pour retrouver la famille Wright: se ressourcer, entamer un nouveau départ. Il était temps de dire au-revoir à la ville où il y avait toujours la foire. Avec sa mère, ils emménagèrent à Billings, dans le Montana.

Chapitre IV : Il avait la cote, il avait les côtes brisés, et il brisa des os. Il vint à s'enfoncer, dans les abysses du vice, venant à occuper son temps en mettant ses capacités physiques à l'épreuve. Enfoncer un poing, donner un coup dans le bas-ventre, toujours encaisser en retour. Venir à saisir le bras, le briser et se jouer de cette force physique, celle d'un militaire qui gagnait ces combats de rue sans jamais craindre de s'écrouler. Un champion inconnu, un morveux qui n'avait d'autre objectif que se faire du fric, face à un minable qui pensait pouvoir défier celui qui semblait égaré, désarmé et totalement abandonné à sa solitude. Le sang coulait, le corps marquait et l'âme s'enlisait dans l'argent facile et dans le mal-être que fut sa vie durant une longue année. Se battre, pour se prouver qu'il existait, qu'il n'était pas totalement foutu et qu'il avait une chance de s'en sortir. Il gagnait, frappait, et un jour, il se disait qu'il frapperait pour tuer. Ce fut un triste soir, qu'un gosse dans la merde, qui vint à se présenter à un combat : un étudiant, prometteur, sportif et malheureusement il était avant tout en manque d'argent. Tenter le combat du désespoir, comme une recherche désespérée pour se sortir de ses emmerdes. Le gosse lutta, vaguement, et ce soir-là ce fut une gamine blonde qui vint à s'interposer, venant cesser le combat en faisant barrage entre les deux individus. Il ne la connaissait pas, elle ne le connaissait pas encore, mais elle était la seule fille qui avait le courage de s'interposer dans un combat proche du fight club. Le combat cessa, et  Theo fut alors poignardé par un morceau de verre et laissé comme tel. Le lendemain, elle était à son chevet à l’hôpital. Des années, qu'il luttait contre sa colère et aujourd'hui se retrouvait face à une gamine qui venait de le sauver. Elle n'en savait rien, lui non plus. Des mois qu'il faisait des combats de rue, cela marquait la fin. (fin 2015)

Chapitre V : Un tournant. Le gosse arrêta les combats de rue, cherchant à canaliser ses pulsions. Il quitta Billings, demandant une mutation pour Laurels. A la recherche d'indépendance, venant enfin se libérer de son enfance tordue. Il fut muté au commissariat de la ville, passant d'une ville de cent mille habitants à moins de dix mille. Il s'engagea corps et âme dans sa voie, venant également offrir à sa mère une chance de reconstruire sa vie en prenant ses distances. Il embrassa rapidement son indépendance, en tentant plus que tout de laisser ses démons en arrière. Un renouveau qu'il a achevé il y a de cela plusieurs années maintenant. (2016)






Aëlyah Warren
ft. jennifer lawrence
Une folle à liée. S'interposer dans un combat de rue. Ce fut dans un élan inexplicable de bonté, qu'elle sembla courir au milieu du combat en refusant de dégager. Elle manquait de crédibilité, et pourtant son regard ne ceda à aucun moment. Théo fut poignardé dans un moment d'incertitude, se retrouvant à l’hôpital et cette gosse était toujours là. Elle resta à son chevet, continuant de venir lui rendre visite. Là, démarra une étrange relation amicale. Elle était apaisante pour lui, lui apportant un calme inespéré. Elle le persuada d'arrêter, le poussant à extérioriser sa colère d'une autre façon. Le mystère qu'elle entretenait, lui sembla être un défi qu'il releva. Le temps laissant place à une amitié sincère, tandis qu'elle laissa place à une proximité inexplicable. Pouvant passer 48h ensemble comme des amis, et une nuit plus tard céder à une attirance. Il a le double des clés de son appartement, il crève de jalousie à chaque soirée où elle semble discuter avec des inconnus, et elle peut débarquer chez lui à n'importe qu'elle heure simplement pour ne pas dormir seule. Il s'arme de patience, puisqu'elle semble se borner dans ses idées.



nom de ton personnage
ft. célébrité
Raconte, ici, en quelques lignes, le lien qui unit ton personnage au scénario. Encore une fois, on ne demande pas de roman mais vérifie que les informations nécessaire se trouvent ici afin de pouvoir aider la personne intéressée à faire son choix. N'hésite pas à joindre les anecdotes ou les parties de ta fiche qui parle de ton scénarios afin de donner encore plus d'informations par rapport au lien.



_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.


Dernière édition par Aëlyah Warren le Lun 12 Mar - 13:12, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ the city lights are blinding ★
in laurels since : 09/03/2018
textos reçus : 130
faceclaim : jennifer lawrence + DΛNDELION
pseudo (prénom) : QQ. (Quentin)
multinick : //

age : 25 ans
civil status : célibataire
studies/job : étudiante en relations internationales, bénévole dans plusieurs associations. Taff le soir au black en bar, mais s'en sort avec la pension militaire de sa mère.

MessageSujet: Re: (m/libre) chris wood.   Lun 12 Mar - 0:09

Things I'm Expecting



Coucou toi   Merci à toi de cette lecture      Sache que même si tu fais le choix de ne pas tenter le personnage, je tenais à te remercier d'avoir accordé du temps pour arriver jusqu'à la fin Je vais donc détailler plusieurs points pour expliciter un petit peu le personnage et les conditions et le merveilleux monde en chocolat que tu auras si tu décides de tenter le personnage  

PSEUDONYME + HISTOIRE Δ  Je dois bien avouer que l'histoire est assez brouillonne, pas très détaillée et volontairement très ouverte même si elle comporte des idées importantes. je voulais offrir un personnage qui jonglait entre violence et calme, ce qui explique la référence à Jekyll et Misster Hyde    Je suis quelqu'un qui apporte plus des idées et des concepts dans un scénario plus qu'un cadre fermé.    Donc l'Histoire est modifiable, même si le fil directeur est là pour donner les grands moments d'une vie  I love you  En revanche, le pseudonyme, lui, est totalement négociable, vraiment    Je voulais simplement donner un nom au personnage et le prénom m'a fait rire  

NB: Le passage de flou sur la " disparition " du père est volontaire. Cela laisse une porte ouverte sur les évènements de cette nuit-là


AVATAR Δ Là, ce n'est pas la peine de venir me demander une négociation, j'suis in love de chris wood en ce moment    


LIEN AVEC ALY Δ DONC, un lien qui part avant tout d'une attirance autant physique que psychologique.    Je voulais mettre deux caractères distincts en confrontation, puisqu'elle est quelqu'un qui s'est débarrassée de sa colère intérieure, et elle aimerait qu'il fasse de même    La relation est vraiment proche, la limite entre couple/amie/sex friends n'est pas du tout évidente, mais elle semble se refuser à s'engager de façon sérieuse depuis son dernier échec amoureux   J'suis pour le feeling, donc j'suis ouvert à la conversation  


NIVEAU Δ Un niveau humain ? Un rythme humain ?       Je suis quelqu'un de normal et je demande donc le niveau qu'impose le forum et il en va de même pour le niveau en orthographe       Sinon au niveau du temps de présence: je suis quelqu'un qui rp plutôt vite, mais je suis d'une patience à toutes épreuves.    Un rp par semaine me convient  



_________________
 La couleur de l'amour est le rouge chez vous. Je vous assure, que cette vérité n'est pas absolue, que le rouge de vos passions est mon bleu mélancolique. Vous admirez le monde au travers des couleurs, pour distinguer l'univers et ses travers. Je connais les nuances de ce monde, mieux que vous ne pouvez l'imaginer. Fade ? Non. Reflet de nos âmes.
 fucking face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(m/libre) chris wood.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: The dollhouse-
Sauter vers: