AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ( well boy i don't give a fuck )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/12/2017
textos reçus : 152
faceclaim : taylor marie hill. (@arabella)
pseudo (prénom) : wild thoughts, call me ethanie.
multinick : noora, the warrior.

age : twenty-one years since june, take her back back to the summer.
civil status : single, thanks everybody. nothing's wrong.
studies/job : waitress, to live and student in journalism when she wants it, photographer of misled souls.

MessageSujet: ( well boy i don't give a fuck )   Dim 14 Jan - 11:02


Rhéane Maisie Stendridge
carry your throne.
crédit @tumblr + citation

identification complète. stendridge. ça sonne creux, ça sonne faux, comme le macadam sur lequel on trébuche et s’écorche. rhéane, douleur éternelle, fleur protectrice des cités en grec. six lettres qui font frissonner, six lettres qui font sourire. six lettres qui envoûtent tout simplement. lieu et date de naissance. le trente-et-un juillet mille neuf cent quatre-vingt-seize à ventury, une ville proche de laurels. âge. vingt-et-ans, âge de l'infini. vingt-et-un bleus sur la cuisse, vingt-et-une déceptions. les yeux levés vers le ciel, les sourcils froncés, rêvant d'autres paysages, d'horizons plus sûrs. boulot ou études. serveuse dans le bar miteux de la ville et étudiante en journalisme quand elle a l'temps, l'envie. situation familiale. paternel souvent absent, une soeur rivale et c'est tout. la solitude, même bien cachée, règne en maître. statut. célibataire. consommatrice avide d'âmes masculines. finances. $$$$$, assez pour vivre. c'est le plus important évidemment. le reste ne compte que trop peu. orientation sexuelle. hétérosexuelle, les courbes féminines ne l'attirent pas. mais rien n'est stable, tout peut changer. plus grande qualité. loyauté. à la vie, à la mort comme on dit. rhéane, elle n'abandonne personne, c'est eux qui l'abandonne bien au contraire. plus grand défaut. rancunière. elle n'oublie rien, dommage.

zodiac bundy cullen manson

prénom (ou pseudo) éthanie. kill em with kindness. + tu viens d'où france. + où as-tu trouvé le forum? projet bazzart.    + tu es (x) un inventé - () un prélien - () un scénario.

la citation de ton choix
☾ elle a vu le jour un trente-et-un juillet à ventury, à environ cinquante kilomètres de laurels. rhéane est née exactement treize minutes après sa soeur jumelle. ☾ elle est trop spontanée rhéane, elle agit sans réfléchir et elle observe les dégâts par la suite, c'est ce que lui reprochait son père d'ailleurs. ☾ serveuse dans un bar miteux, mais aussi étudiante en journalisme quand l'envie lui prend. photographe des âmes perdues, des âmes brisées. ☾ elle connait laurels comme sa poche. les coins perdus, les coins tranquilles, elle sait tout rhéane. elle sert parfois de guide, less useful than a map. ☾ la mort de sa mère lorsqu'elle avait dix ans l'a dévastée. c'est en deux mille seize, en ouvrant une lettre,  dans le bureau de son père qu'elle a apprit que la mort n'était pas du à un accident de voiture mais à cause des coups répétés de son alcoolique de mari. fearless on my breath, teardrop on the fire.

Si tu avais l'occasion d'anéantir ton pire ennemi, le ferais-tu? évidemment. même si rhéane rejette les stendridge, ce défaut si particulier que l'on appelle la rancoeur coule dans ses veines. elle ne peut pas s'en défaire, elle en est prisonnière. alors oui, si elle en avait l'occasion elle le ferait. reste à déterminer qui est son pire ennemi, elle est un peu perdue la brune. elle a peur de se tromper de personne au fond. la spontanéité, ça finira par la tuer, peut-être. rhéane, elle sait pas trop. On a tous des secrets, jusqu'où irais-tu pour protéger les tiens? rhéane, si c'était vraiment important, elle serait prête à tuer, à ôter une vie pour protéger ses secrets. mais ses secrets ne valent pas une vie. pour le moment, ce ne sont que des moments qu'elle préférerait oublier. rien de plus. mais tout peut changer, tout peut basculer. personne n'est à l'abri de rien. et rien n'est à l'abri de personne. ça pourrait changer, ça pourrait se transformer. l'évacuation de la haine, c'est jamais une bonne chose. As-tu déjà été persécuté par quelqu'un? elle ne s'est jamais faite persécutée non, bien au contraire. elle ne persécutait pas non plus. enfant modèle, jeune fille soignée. sociable, aimée. c'est ce qu'elle croyait, mensonge qu'elle entretient soigneusement. personne ne doit rien savoir, trop beau pour que ce soit gâché et manipulé. les yeux dans le vide, le regard flou, les sourcils froncés. trop d'illusions. des cernes autour des yeux, des dessins sur les mains, on l'entend même plus rhéane.

Code:
<taken>taylor marie hill</taken> ≻ <name>rhéane stendridge</name>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com/
avatar
★ follow the lights ★
in laurels since : 04/12/2017
textos reçus : 152
faceclaim : taylor marie hill. (@arabella)
pseudo (prénom) : wild thoughts, call me ethanie.
multinick : noora, the warrior.

age : twenty-one years since june, take her back back to the summer.
civil status : single, thanks everybody. nothing's wrong.
studies/job : waitress, to live and student in journalism when she wants it, photographer of misled souls.

MessageSujet: Re: ( well boy i don't give a fuck )   Dim 14 Jan - 11:02


your looks can kill so now, you're dead.
deux-mille seize.  une enveloppe sur le sol, laissée là par hasard, appelant pour qu'on l'ouvre. rhéane, elle hésite. elle veut savoir ce qu'elle contient. on lui a caché trop de choses déjà, elle refuse de jouer à la naïve, à l'innocente. parce qu'elle ne l'est pas. elle sait tout sur les affaires pour le moins florissantes des stendridge. elle déteste au plus profond de son âme ce patronyme si sombre pendant que sa sœur le porte avec fierté. rhéane, elle sait déjà que c'est à sa sœur que stendridge industries reviendra. parce qu'elle le mérite elle. elle obéit, elle est toujours là, elle ne rejette rien. rhéane, en pensant à ça, son cœur se serre, trop fort, elle étouffe presque. ça n'a jamais été simple. et ça ne le sera jamais. elle a de l'adrénaline dans les veines, la brune. trop tard. elle déchire l'enveloppe comme une hystérique. une note d'un cabinet d'avocats. elle lit, fronçant les sourcils. « ne vous inquiétez pas monsieur stendridge, vous ne craignez rien. si quelque chose se produit, nous vous dirons quoi faire. » elle continue à lire, l'esprit perdu, qui s'enfonce encore plus vers les ténèbres. les dernières phrases l'achève. le coeur qui bat à tout rompre, les yeux qui deviennent humides, les ongles qui s'enfoncent dans la chair, la douleur qui devient vive. elle comprend pas, non, c'est l'flou. d'un pas décidé, elle se dirige vers la chambre de sa jumelle. elle toque pas non, pas la peine, pas la peine de lui donner ce plaisir. elle lui balance la lettre devant les yeux, accusatrice. tu le savais et tu ne m'as rien dis ! j'espère sincèrement que t'as une bonne excuse. rhéane la fusille des yeux. écoute, c'était pour te protéger, il m'a dit de ne rien te dire... tu comprends ? non, j'pige pas. me protéger  j'ai le même âge que toi. j'vois pas pourquoi treize minutes changeraient quelque chose. et puis c'est maman merde ! tu sais quoi ? j'pars. trouve une excuse, j'veux plus vous voir. son ton devient cassant, agressif. sa langue fourche, elle fait plus trop attention à ce qu'elle dit.  deux mille dix-huit ça fait déjà deux ans que rhéane est partie de laurels. deux ans qu'elle n'a pas revu son géniteur et sa soeur. elle se fait discrète, elle veut pas être reconnue. pourtant, quand sa soeur revient lui rendre visite un soir, elle s'en étonne même pas. elle est froide rhéane. parler, ça ne l'intéresse plus. engagée comme serveuse, elle travaille pour survivre. loin des stendridge. c'est là qu'elle le rencontre lui, ses yeux l'envoûte, elle peut pas résister. rhéane, elle est hypnotisée. si seulement il était seul. si cette blonde n'était pas intervenue, ça aurait été simple. c'est pas le happy end qu'elle voulait, loin de là. elle le regarde, les yeux qui méprisent. c'est des mensonges. elle ressent quelque chose, impossible qu'elle puisse le détester. pourtant, au fond, y'a un truc. un truc sombre qui l'entraîne vers le fond. rhéane, fleur protectrice des cités, qui se fait dévorer.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onyourgrave.forumactif.com/
 
( well boy i don't give a fuck )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ I'LL SPIT ON YOUR GRAVE :: join the cult :: Time to say hello :: Good game-
Sauter vers: